Les acides aminés essentiels


Traduire cette page :  de  


Idées principales
RÔLE DES PROTEINES DANS LA NUTRITION
Azote, oxygène, hydrogène et carbone sont les 4 principaux éléments de la matière vivante.  Végétaux et micro-organismes (producteurs) sont les fournisseurs de carbone et d'azote assimilables pour les animaux et les hommes (consommateurs).
L'azote est nécessaire à la synthèse de nombreux composés azotés comme protéines, bases des acides nucléiques (ADN, ARN), cofacteurs d'enzymes, etc. tous éléments essentiels au métabolisme et à la vie des organismes.
Alors que glucides, lipides et protéines de l'alimentation apportent à l'homme le carbone dont il a besoin, seules les protéines alimentaires fournissent l'azote.
La bande des 8
Les protéines sont formées de carbone, d'hydrogène, d'oxygène et d'azote, parfois elles ont en supplément des atomes de soufre, phosphore... Grosses molécules (macromolécules), elles sont composées d'unités plus petites appelées acides aminés. Ainsi, dans le groupe des protides, on distingue:
les acides aminés,
les polypeptides,
les protéines simples (holoprotéines),
les protéines complexes (hétéroprotéines), comportant acides aminés ainsi que substances non protidiques contenant par exemple soufre, fer (hémoglobine), phosphore (caséine du lait), glucides, etc..
Les acides aminés sont de petites molécules essentielles à la formation de toutes les protéines de l'organisme.
On distingue 20 acides aminés définis chacun par un code à une ou trois lettres
Il existe des acides aminés essentiels, semi essentiels ou non essentiels
Tous les acides aminés apportent de l'énergie à l'organisme, mais chacun ont des rôles propres au niveau de chaque système (nerveux, sanguins, digestifs...)
Les acides aminés sont contenus dans les protéines. Il existe les protéines végétales et les protéines animales. Cependant, elles ne possèdent pas la même composition en acides aminés.
Les végétaux de type soja, pois, germe de blé, amandes, cacao sont très riches en acides aminés. (Soja: phénylalanine: 869 mg au 100g, lentilles: tryptophane: 80 mg au 100g)
La viande ou les produits animaux sont la meilleure source d'acides aminés. Les viandes rouges et blanches, le poisson, les œufs ou encore les produits laitiers en sont très riches (gruyère: 2080 mg de phénylalanine pour 100g, vea: 1580 mg de thréonine au 100g).
Importance pour la santé: fonctions dans l'organisme
Le corps humain est constitué de 70% d'eau, 15% de graisse et 15% de protéines: ces dernières constituant la masse active du corps (muscles, organes, système nerveux et cérébral, hormones, enzymes et anticorps).
Assurant le bon fonctionnement de l'organisme (sexualité, immunité, digestion), elles sont aussi indispensables à la croissance et la réparation des tissus, eux-mêmes constitués de protéines (muscles, cheveux, os, organes) tout au long de la vie: c'est l'anabolisme (contrairement à catabolisme ou destruction).
Ceci n'est possible que par l'apport de protéines extérieures, donc alimentaires. On peut comparer les protéines à de longs colliers de perles: lors de la digestion, les enzymes des sucs vont couper ces colliers jusqu'à obtenir des perles isolées (acides aminés). Eux seuls peuvent ensuite rejoindre le sang au niveau de l'intestin grêle, assez poreux pour laisser passer ces petites unités mais pas les grandes chaînes protéiques.
Une fois dans le sang, ces acides aminés parviennent aux cellules de l'organisme, véritables usines où vont se construire les protéines humaines grâce aux acides nucléiques (ADN et ARN).
Les acides aminés constituent les unités de base des peptides qui serviront à la construction des protéines, macromolécules indispensables aux organismes vivants. On peut également les retrouver en libre circulation dans le sang. Les muscles, les neurotransmetteurs, les enzymes digestives, tous ces éléments contiennent ou sont, eux, des protéines. Tous les systèmes de l'organisme sont donc dépendants de la présence de ces protéines et donc des acides aminés.
Chaque acide aminé possède des propriétés individuelles qui dépendent de l'environnement dans lequel il se trouve. Cependant, tous les acides aminés fournissent de l'énergie essentielle à notre organisme.

COMPOSITION DES PROTEINES EN ACIDES AMINES INDISPENSABLES
Les 8 acides aminés indispensables doivent être fournis à l'organisme en même temps et dans des proportions convenables. Or, les protéines alimentaires ne sont pas toutes bien équilibrées en acides aminés indispensables. Un acide aminé manquant ou peu représenté est appelé facteur limitant.
Les comités d'experts de la FAO et de l'OMS ont défini une protéine de référence a l'équilibre idéal en acides aminés indispensables (les protéines du lait maternel et de l'œuf s'en rapprochent le plus).
Il convient donc de varier ses sources de protéines afin de couvrir au mieux les besoins de l'organisme. Il est admis que les protéines d'origine animale (viandes, volailles, poissons, œufs, lait et produits laitiers) sont de qualité supérieure aux protéines d'origine végétale, car mieux équilibrées en acides aminés indispensables.
Or, si cela est incontestable, il n'en est pas moins vrai que les protéines végétales peuvent s'avérer d'aussi bonne qualité si l'on sait faire le bon choix parmi toutes les sources existantes et si l'on sait les combiner.
En effet, si l'on associe 1 protéine pauvre en 1 acide aminé particulier à 1 protéine riche en cet aminoacide, la valeur de l'ensemble est améliorée: c'est le principe de complémentation.
Le 1er problème évoqué lorsque l'on parle de végétalisme (régime alimentaire 100% végétal) est la carence protéique (perte musculaire lorsque les protéines végétales ne sont pas complémentaires), car la carence n'est pas tant quantitative que qualitative.
La connaissance de la composition des aliments a permis de comprendre comment les déficiences d'un aliment en acides aminés sont compensées par la richesse d'un autre.
Ainsi, en dépit de leur carence en lysine, les protéines céréalières constituent un complément protéique excellent quand elles sont associées aux légumineuses.
Pour les légumes secs (et protéines animales), la méthionine est le facteur limitant, pour les céréales, c'est la lysine.
Associer les protéines c'est rétablir l'équilibre
Ainsi, les peuples privés de viande ont réussi à se nourrir correctement et à se maintenir en vie en associant céréales et légumes secs. Les traditions culinaires de la plupart des civilisations montrent toutes une recherche de la juste proportion. En associant céréales et légumineuses (comme riz et lentilles en Inde, pâtes et haricots en Italie, blé (froment) et pois chiches au Maghreb ou encore maïs et haricots rouges en Amérique du Sud et soja et riz en Chine), les hommes ont empiriquement rééquilibré la valeur protéique d'une alimentation carencée en protéines animales. Ainsi, des millions de personnes continuent à se nourrir de cette manière, avec de très rares - voire aucun - apports de produits animaux, sans que l'on constate de carences lorsqu'elles disposent d'une quantité suffisante de nourriture.
La notion de complémentarité n'est pas aussi stricte qu'on pourrait le croire, de récentes études ont montré que lorsque des végétariens mangeaient dans la journée, sur plusieurs repas, céréales, légumineuses ou légumes, dans un apport calorique suffisant, il était impossible qu'elles soient carencées en protéines (Lappe FM, 1982)
On constaté que la complémentation est une technique efficace. Par exemple, si l'on consomme au sein d'un même repas 30g de blé (poids cru), 40 g de lentilles (poids cru) et 20 g de sésame: ceci représente globalement une portion contenant pour 100 g de protéines, 4,18g de méthionine et 5,51g de lysine, la protéine de référence en contenant respectivement 4,2 et 4,2!
La comparaison de la teneur d'une protéine, pour chacun des 8 acides aminés indispensables, avec celle de la protéine de référence s'appelle l'index chimique.
L'index le plus faible parmi ces 8 acides aminés indispensables constitue l'index chimique de la protéine. Cet index s'exprime en pourcentage et l'acide aminé en cause s'appelle l'acide aminé limitant ou facteur limitant.
ACIDES AMINES SOUFRES: cheveux et ongles sont constitués en partie d'un tissu protéique dur, la kératine qui assure l'imperméabilité et la protection vis à vis des agents extérieurs. La kératine se forme à partir de deux acides aminés soufrés, la cystine et la méthionine. Un apport suffisant de ces deux acides riches en souffre va permettre de rendre le cheveu plus solide et résistant face aux agressions extérieures (pollution) et renforce les racines ; on trouve les aminés soufrés dans la levure de bière, l'alfafa, l'ortie, le millet.
Le zinc participe à la synthèse de la kératine – ail, aloé vera, pépins de courge, éleuthérocoque, gelée royale, lait de jument, radis noir, pollen, propolis, taurine
La digestibilité des protéines
Autre critère permettant d'apprécier la qualité d'une protéine alimentaire: sa digestibilité, c'est-à-dire la bio-disponibilité de ses acides aminés constitutifs (destinés à passer dans le sang).
Elle dépend de la nature (structure) de la protéine, de la présence de composants tels que fibres, tannins, ou encore de facteurs anti-nutritionnels que l'on retrouve dans le soja et autres légumineuses, mais qui disparaissent lors de la cuisson.
La digestibilité des protéines animales atteint 93 à 100%, celle des légumineuses (pois, pois chiches) ou du blé entier atteint des valeurs intermédiaires de 86 à 92%, alors que d'autres légumineuses comme les lentilles ou les haricots secs ont une digestibilité de 70 à 85%.
Ces chiffres montrent bien l'effet inhibant des fibres sur la digestibilité des protéines alimentaires.

LES  ACIDES  AMINÉS

Notre corps a besoin de 27 acides aminés mais seuls 8 sont dits essentiels car ils sont indispensables:
leucine,
Isoleucine
Lysine
||Leucine]]
Méthionine
Phénylalanine
thréonine,
Tryptophane
valine.

Nous devons les trouver dans la nourriture mais, chaque jour la quantité de protéines ne suffit pas: elles différent dans leur composition. Quand les protéines contiennent les 8 acides aminés essentiels, on dit qu'elles sont de "haute valeur biologique" ou de "haute qualité". Si un seul de ces acides aminés manque, les autres ne seront pas assimilés. Certaines protéines d'origine animales sont insuffisantes en méthionine, tandis que celles des céréales sont privée de lysine; c'est un "facteur limitant".
La protéine de l'œuf est considérée comme la meilleure car elle possède une répartition en acides animés très équilibrée et de plus se trouve proche des protéines humaines ce qui revient à dire qu'elle est plus "efficace" pour réformer nos propres cellules. Elle devient donc la "protéine de référence" pour évaluer la quantité des protéines. On ne connaissait, jusqu'à ces dernières années, les protéines d'origine animale telles que lait, viande, volailles et poisson; désormais, on considère aussi les protéines végétales que l'on dit préférables pour notre santé.
Après leur digestion, les protéines fournissent des résidus très toxiques et difficiles à éliminer, connus sous le nom de "purines" qui proviennent essentiellement de la viande. Elles fabriquent l'acide urique,  responsable de l'urée. Tous ceux qui sont atteint de goutte, rhumatismes, insuffisance rénale sont invités à restreindre leur consommation de protéines animales;
L'alimentation équilibrée humaine doit comporter, idéalement:
2/3 de protéines végétales;
1/3 de protéines animales.
Les protéines végétales se trouvent dans le pain, le riz, les haricots, les pois chiches, etc. Autrefois, les anciens on comprit qu'il fallait associer, plus ou moins de façon empirique, les produits pour avoir une meilleure santé et ce, afin d'obtenir les fameux 8 acides aminés essentiels (que l'on ne connaissait pas bien sût): blé = pois chiches pour le couscous d'Afrique; riz et lentilles, en Inde, en Espagne: ris et soja pour l'Extrême orient; pâtes et fromage, en Italie, pain et haricots ou pain et fromage en France; riz et algue au Japon etc. Ce fut aussi assez empirique la découverte de la vitamine C pour les marins de tous les océans; ils souffraient abominablement du scorbut qui faisaient saigner les gencives, tomber les dents… ce phénomène est connu de tous aujourd'hui.
Les acides aminés composent les protéines alimentaires et sont indispensables à la synthèse des protéines constitutives de la matière vivante, donc, ils sont primordiaux pour notre santé comme beaucoup de vitamines. Il existe une vingtaine d'acides aminés différents dont la moitié ne peut être synthétisé par l'organisme et donc ils sont dit, essentiels.
La richesse de l'alimentation en acides aminés est plus importante que le taux global des protéines. Les acides aminés sont agents de structure des muscles mais aussi des neurotransmetteurs, des chromosomes et des récepteurs de certaines hormones. Ils interviennent dans la fabrication de quelques 2,5 millions de globules rouges et remplacent les plaquettes tous les quatre jours; les entérocytes et les leucocytes tous les huit dix jours.
Beaucoup d'acides aminés sont des précurseurs de la fabrication des hormones et notamment de l'hormone de croissance mais leurs puissants atouts sont de stimuler sa production. Le mélange d'acides aminés potentialise plus intensivement la production de l'hormone de croissance dont nous avons un si grand besoin car, c'est la diminution de l'hormone de croissance qui est une des causes majeures du vieillissement de l'organisme.
Chaque élément à l'intérieur de notre corps est régulé par nos hormones; les molécules biologiques les plus puissantes que connaissent la science. Les hormones exercent une influence favorable sur la composition des cellules de notre corps, l'énergie et le vieillissement, la santé, les performances sexuelles et les fonctions de reproduction. La somatopause est la chute de la production de l'hormone de croissance qui intervient sur l'insomnie et la graisse viscérale, la fonte des muscles, des os, affaiblissement des défenses immunitaires
L-tyrosine est l'acide aminé coupe faim; précurseur de la dopa et de la dopamine –facteur de mémorisation
Elle est le précurseur des catécholamines (adrénaline et noradrénaline). L'adrénaline et la noradrénaline sont les hormones de l'éveil et possèdent aussi des effets satiétogènes ou coupe-faim.
L'acide aminé L-tyrosine est contre-indiqué dans les cas de grossesse, psychose, manie, hyperthyroïdie, trouble du rythme cardiaque, antécédent d'infarctus, angine de poitrine, hypertension artérielle sévère, phéochromocytome, mélanome malin.
La méthionine produit la créatine, constituant des muscles.
Le tryptophane permet la synthèse de la sérotonine et de la mélatonine des neurotransmetteurs influençant notre sommeil, nos humeurs.Lla phénylalanine participe à la formation des hormones thyroïdiennes
LE GLUTATHION (VOIR PLUS LOIN) est issu de cystéine (protéines de petit lait), d'acide glutamique et de glycine. Il est indispensable au travail de détoxification du foie.
L-méthionine prévient également les désordres du foie et se transforme aussi en glutathion.
L-arginine et L-histidine sont indispensables en période de croissance
L-arginine intervient en particulier dans la sensibilité à l'insuline; elle élimine jusqu'à 34% le glucose, améliore la sensibilité hépatite à l'insuline tout en diminuant la production endogène de glucose.
La glycine à la dose de 6 g chez les hommes d'âge moyen augmente la production d'hormone de croissance sans affecter les autres hormones.
La L-glutamine, la plus prometteuse à  les mêmes effets.
Le mélange L-glutamine/L-ornithide ou L- Arginine/ L-lysine à petites doses (3-6 g/jour) potentialise les effets de l'hormone de croissance à divers niveaux.
Une étude par Ghigo et son équipe démontre que des doses de 8 gr de L-arginine/L-aspartate restaurent l'hypophyse afin de produire l'hormone de croissance chez les personnes âgées.
Le professeur Isodori et son équipe rapporte que la dose de 1.2 de L-arginine pyroglutamate avec la même quantité de L-Lysine cause une augmentation impressionnante des niveaux d'hormone de croissance et d'IFG-1 chez les jeunes athlètes.
L-Lysine est indispensable à la formation du collagène et à la cicatrisation ainsi qu'au métabolisme des os et des cartilages.
ACIDES AMINES SOUFRES: cheveux et ongles sont constitués en partie d'un tissu protéique dur, la kératine qui assure l'imperméabilité et la protection vis à vis des agents extérieurs. La kératine se forme à partir de deux acides aminés soufrés, la cystine et la méthionine. Un apport suffisant de ces deux acides riches en souffre va permettre de rendre le cheveu plus solide et résistant face aux agressions extérieures (pollution) et renforce les racines ; on trouve les aminés soufrés dans la levure de bière, l'alfafa, l'ortie, le millet. Le zinc participe à la synthèse de la kératine – ail, aloé vera, pépins de courge, éleuthérocoque, gelée royale, lait de jument, radis noir, pollen, propolis, taurine

Très importants aussi

ratio oméga 3 et 6
Le ratio oméga-6/oméga-3
Deux acides gras polyinsaturés sont dits essentiels parce que le corps ne sait pas les fabriquer :
Le premier est l'acide linoléique, de la famille oméga-6 (huiles de tournesol et de maïs)
Le second est l'acide alpha-linolénique, de la famille oméga-3 (noix, huiles de lin et de colza)
Dans la plupart des pays occidentaux, l'équilibre entre les consommations d'oméga-3 et d'oméga-6 est loin d'être atteint et la plupart des gens consomment 20 fois plus d'oméga-6 que d'oméga-3.
Nous devrions consommer au maximum 4 fois plus d'oméga-6 que d'oméga-3, et plus vraisemblablement autant d'une famille que de l'autre.
Pourquoi rétablir l'équilibre?
Une trop forte consommation d'oméga-6 rend moins fluide le sang et risque d'entraîner des problèmes inflammatoires et des risque de cancer et d'infarctus.
Une trop forte consommation d'oméga-3 rend votre sang plus fluide et risque d'entraîner un risque d'accident vasculaire cérébral hémorragique plus élevé
Comment rétablir l'équilibre?
En n'oubliant pas les aliments riches en oméga-3 : poisson gras, huile de colza ou de lin, œufs enrichis aux oméga-3…
Recommandations ratio oméga-6/oméga-3: entre 2 et 3

Non-essentiels

Il existe des acides aminés moins essentiels que les 8 précédents:
Alaline, Arginine, Asparagine, Cystéine, Glutamine,

La liste détaillée est ici: Non essentiels

Avertissement

Toutes les informations données ici le sont à titre indicatif. Veuillez ne pas (ne jamais) cesser le traitement médical habituel conseillé par votre médecin ou votre spécialiste.
Avant d'utiliser un quelconque produit acheté dans le site www.biotine-sep.com
veuillez demander conseil auprès d'un membre diplômé  reconnu par l'Etat français et les Ordres professionnels: médecin, médecin spécialiste, pharmacien pour être sûr-e que la tisane, gélule, ou HE ou autres produits dit de phytothérapie ne sont nullement contre-indiqués avec votre traitement allopathique habituel.
Respectez la posologie indiquée sur les produits.
Merci de votre vigilance.


 





   



Acides animés


Copyright © 2014. Tous droits réservés.
Mentions légales
www.josyanejoyce.com
www.biotine-sep.com
www.tradi-cuisine.com
www.legende-des-siecles.com
www.cuisine-toulousaine.com
www.joyce-voyance.com
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.sexytoys-joyce.com
www.moins2rides.com
www.on2nocives.com
www.joyce-reves.com