Les omégas sont essentiels



Traduire cette page :  de  


LES ACIDES GRAS ESSENTIELS (OMEGA 3, 6 et 9)

LIPIDES
Les lipides sont indispensables à notre vie car ils fournissent, à la fois de l'énergie et des substances actives essentielles. Ils constituent la source d'énergie la plus concentrée: 9 kilos calories par gramme. Ils véhiculent les acides gras (A.G.E.) essentiels au fonctionnement de la membrane cellulaire et à la production d'hormones, enfin, ils véhiculent les vitamines A, D, E, K (liposolubles)
Lorsque la quantité des lipides absorbée dépasse la quantité utile pour les fonctions ci-dessus, les graisses sont stockées dans les tissus adipeux, sous forme de triglycérides qui seront reconvertis et utilisés en cas de besoin: la digestion de certains sucres peut donner lieu, elle aussi, à la production de triglycérides, qui seront mis en réserve; mais ces graisses sont dépourvues d'acides gras essentiels.

Bien sûr, les réserves excédentaires se traduisent par l'embonpoint qui aboutit à l'obésité, dans les cas graves. La couche graisseuse à pour fonction de nous protéger du froid et de servir en cas de pénurie alimentaire. Voilà pourquoi dans tous les pays de famine, l'embonpoint est considéré comme "signe extérieur de richesse" mais aussi, par extension, c'est un critère apprécié de beauté. Dans notre société, le muscle a prit le pas sur les rondeurs et nus potelés adieu le style Rubens: les nouveaux critères sont la minceur, parfois jusqu'à l'obsession.

Toutes les graisses alimentaires, qu'elles soient d'origines animales ou végétales, ont une structure chimique de base identique; elles sont constituées de 98 à 99% de triglycérides, eux-mêmes formés par l'union de trois molécules d'acides gras avec une molécule d'alcool (glycérine) et pour les 2 % restants, de graisses phosphorées, (les lécithines), de stérols et de vitamines. C'est la nature et la proportion de leurs acides gras qui établissent leurs différences. Une molécule d'acide gras est comme une chenille constituée d'une longue chaîne d'atomes de carbone (les anneaux) sur lesquels se fixent des atomes d'hydrogène (les pattes).
Lorsque tous les atomes de carbone sont liés à des atomes d'hydrogène, la chenille a toutes ses pattes, on dira que l'acide gras est saturé, car il n'y a plus de liaison possible. Ainsi dirait-on que les chenilles s'emmêlent entre elles et ne peuvent se déplacer, c'est la graisse solide (gras de jambon, entrecôtes) ou pâteuse (saindoux, beurre, huile de palme) qui peut fondre à la chaleur. Ces acides gras saturés ne peuvent être facilement assimilés par l'organisme. Ils sont difficilement attaqués par les enzymes spécialisés dans la digestion des graisses et ont tendance à s'accumuler. Ils représentent les "mauvaises graisses" et contribuent à faire monter le taux de cholestérol dans le sang.

Il arrive, parfois, qu'il manque une paire de pattes à la chenille à l'endroit de la chaîne carbonée, deux atomes de carbone, au lieu de se lier à des atomes d'hydrogène, se sont liés entre eux (double liaison). Il s'agit alors d'acides gras insaturés, que l'organisme sait parfaitement digérer, en les fractionnant.
Ces doubles liaisons sont ouvertes sous l'action de la digestion, permettant ainsi une utilisation des acides gras liées, selon le Dr Alain Cornic. Ces bonnes graisses sont de deux sortes:
•S'il leur manque des pattes (les atomes d'hydrogène) en un seul endroit du corps de la chenille, on se trouve devant un acide gras mono insaturé. Ces derniers ont un effet presque nul sur le cholestérol qu'ils ne font ni monter ni descendre. On les trouve en grandes quantités dans les huiles d'olive, de colza et d'arachide. D'autres sont dans la chair des poissons et des volailles et  sont préférables pour nos artères à celles des viandes de bœuf, de porc ou de mouton.
S'il leur manque des atomes d'hydrogène en plusieurs endroits de la molécule, on dira que l'acide gras est polyinsaturé.
Comme les chenilles ci-dessus sont "bancales", elles tombent et glissent les unes contre les autres, ce qui donne des substances fluides comme les huiles végétales. Les acides gras polyinsaturés contribuent à faire baisser le taux de cholestérol responsable de maladies cardiovasculaires. Certains de ces acides gras sont donc essentiels parce qu'ils sont indispensables à la vie; cependant notre organisme étant incapable de les synthétiser, ils doivent nécessairement être apportés de l'extérieur, par la nourriture. Les deux plus importants acides sont l'acide linoléique et l'acide alphalinolénique.
L'acide LINOLEIQUE est un des constituants indispensables de la membrane cellulaire; il est aussi réutilisé pour la synthèse des prostaglandines qui ont un effet stimulant sur la musculature lisse; c'est aussi un régulateur de l'activité cardiaque et de la pression artérielle. Son absence entraîne de graves trouble de croissance et des lésions de la peau.
L'acide ALPHA-LINOLENIQUE, oméga 6 est un précurseur très important d'une autre variété de prostaglandines, qui entre dans la constitution des cellules nerveuses: système nerveux central, neurones, cellules rétiniennes. Des recherches récentes ont mis en évidence son importance dans les grossesses et la vie intra-utérine Les huiles de consommation courante telles colza, tournesol, olive et soja contiennent cette acide alphalinolénique de même que tournesol, pépin de raisin, germes de blé, et les fruits secs et oléagineux. Tous les corps gras alimentaires contiennent des acides gras saturés, mono-insaturés et poly-insaturés en proportions variable, déterminant des propriétés différentes dans l'organisme.
En France, une personne sur trois qui décède, meurt d'une maladie cardio-vasculaire qui touche, à titre principal: le cœur (infarctus, angine de poitrine, insuffisance cardiaque) et les artères (artériosclérose, artérite des membres inférieurs, thrombose) mais également le cerveau et les reins, ces maladies sont fréquentes dès l'âge de 40 ans.
Après avoir été attaquées par les sels biliaires et "ouvertes" par une enzyme du pancréas, la lipase, les matières grasses assimilables sont absorbées par la muqueuse intestinale puis incorporées dans les circuits métaboliques appropriés, lymphe, sang… Une partie est oxydée pour produire de l'énergie, une autre se combine avec des protéines afin de former de véritables paniers-repas contenant, entre autres, du cholestérol, qui sont véhiculés par le sang à destination des tissus. La qualité des graisses à une incidence directe sur le taux de cholestérol sanguin, il sera donc possible d'intervenir sur lui en corrigeant les erreurs alimentaires. Un taux de cholestérol normal suppose un équilibre entre les acides gras
Acides gras saturés: ¼ de la ration lipidique totale;
Acides gras monoinsaturés: ½ de la ration
Acides gras polyinsaturés: ¼ restant.
La consommation enrichie en acides gras essentiels permettra de s'en approcher au maximum. Il faut donc que l'apport en acides gras polyinsaturés soit supérieur à celle des acides gras saturés.
Les acides gras mono-insaturés (AGMI) dont le principal représentant est l'acide oléique est contenu dans les huiles végétales (lin, colza) et dans les graisses de porc et de volaille. Elle possède la faculté de diminuer le mauvais cholestérol LDL tout en protégeant le bon le HDL, voire en l'augmentant légèrement.
Les acides gras polyinsaturés (AGPI) comportent deux familles oméga 3 et oméga 6 mais aussi 9.
Les AGPI de la famille oméga 6 dérivent essentiellement de l'acide linoléique contenue dans les huiles végétales (arachides, maïs, pépins de raisin, tournesol, soja). Les omégas 6 renforcent le système nerveux, l'équilibre cardio vasculaire et les défenses naturelles, ils interviennent dans la guérison des blessures, limitent les réactions allergiques et inflammatoires; ils luttent contre la déhydratation et le vieillissement de la peau; interviennent dans la fluidité membranaire, et facilitent la combustion des calories stockées dans les graisses de réserve.
Les omégas 9 renforcent l'efficacité des omégas 3 et 6 au niveau de l'équilibre cardiovasculaire et des réactions allergiques et inflammatoires et interviennent dans la jeunesse et l'élasticité de la peau. Les dérivés des AGPI de la famille des oméga 3 proviennent des huiles végétales de colza, noix et soja, et représentent une bonne part des graisses de poisson. Les acides gras polyinsaturés donnent notamment naissance aux prostaglandines, substances qui régulent la dilatation et la constrictions des vaisseaux sanguins, assurent la fluidité du sang et permettent le transport du cholestérol.
La plupart des adultes n'ayant pas connu d'alimentation équilibrée ne parviennent plus à métaboliser de manière satisfaisante les acides gras poly-insaturés contenus dans les huiles végétales et par voie de conséquence, ne synthétisent pas suffisamment de prostaglandines.
Voilà pourquoi le taux de maladies cardio-vasculaire est extraordinaire élevé en France. L'alimentation "crétoise" ou méditerranéenne est réputée protectrice vis à vis des maladies cardio-vasculaires car elle est riche en produits d'origine végétale qui apporte en forte proportion des sucres complexes et des fibres qui sont protecteur pour le cœur et évitent le diabète. Les fruits et légumes sont source de vitamine E et C, de caroténoïdes et de polyphénols, substances qui agissent en neutralisant les radicaux libres qui sont agressif pour l'organismes, les parois artérielles et pour augmenter le potentiel athérogène du LDL, le cholestérol mauvais.
Les bonnes huiles sont végétales et issues de la première pression à froid de la graine ou des oléagineux. L'huile artisanale conserve son bon goût de graine ou de fruit d'origine. Dans les procédés industriels, l'huile est traitée, filtrée, puis on en retire les mucilages et les substances qui peuvent gêner sa conservation ou lui donner un goût trop prononcé. Il y aura deux procédés dont un avec de l'eau chaude additionnée d'acide phosphorique et le second à la soude caustique. Alors que dans l'extraction artisanale, les fruits sont dépoussiérés, tamisés, décortiqués éventuellement, puis ils passent ensuite dans les broyeurs et une presse à vis où ils sont légèrement chauffés pour faciliter la sortie de l'huile, la température ne doit pas excéder 50°  cette température ne modifie pas les propriétés de l'huile ainsi obtenue. On obtient également des tourteaux, riches en protéines et qui sont utilisés pour le bétail ou les volailles.
Les huiles raffinées sont donc inertes et quasiment inaltérables, les huiles pressées à froid doivent être conditionnées de préférence dans un verre teinté ou du métal au lieu des bouteilles plastiques; elles seront cependant conservées à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'air, car elles restent un produit vivant et se conservent en moyenne deux ans. Si une huile rancit, elle n'est pas néfaste pour la santé mais à, seulement, un goût désagréable.
Au-delà d'une certaine température, les corps gras peuvent se décomposer et se transformer. Même s'il n'existe aucune preuve de la dangerosité de carcinogène, les nutritionnistes conseillent de ne pas dépasser 180° C pour les bains de friture.
Certaines huiles sont sur-vitaminées et possèdent une très haute teneur en acide gamma linoléique. Ainsi il est prouvé, par de multiples recherches internationales, que ces huiles sont très recommandées en diététique pour leur apport en acides gras essentiels (AGE) qui améliorent tout dysfonctionnement du métabolisme lipidique. Elles préviennent également un bon nombre de maladies vasculaires et améliorent l'eczéma ou le psoriasis. Les acides gras sont absolument nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme et plus particulièrement au niveau des tissus (membrane cellulaire). La régulation se fait par un double système enzymatique, qui fabrique continuellement des acides gras polyinsaturés à longue chaîne Oméga 3 et Oméga 6. C'est l'acide gamma linoléique qui peut être à l'origine de maladies graves s'il est en défaut. Il est produit à partir de l'acide linoléique, mais sa voie de synthèse est perturbée par la vieillesse et la maladie.
Il est intéressant de le puiser directement dans les nutriments qui sont d'origine végétale: Bourrache, Onagre, Rosier Muscat, Chanvre. Et huiles de poissons et poissons gras dont il faut faire une consommation minimale de 5 à 6 fois par semaine.
L'oméga 3  (et oméga 6) à des effets bénéfiques sur l'insulino-résistance, la santé cardiovasculaire, le diabète de type 2, les maladies auto-immunes, les pathologies inflammatoires chronique ou encore dans la prévention des maladies dégénératives du cerveau. Elles agissent sur l'équilibre des cellules de l'œil, en particulier les cellules de la rétine. La membrane cellulaire est composée d'une double couche de phospholipides; chaque phospholipide regroupe les AGE* il est donc important de privilégier la consommation d'huiles riches qui assureront une plus grande fluidité des membranes cellulaires de l'œil. Ils sont importants pour la santé et le bien-être de la femme à différentes étapes de sa vie, notamment dans les douleurs menstruelles, la grossesse, le développement du fœtus et l'allaitement maternel.
Les membranes cellulaires, y compris celles des neurones, sont un édifice formidablement complexe; elles déterminent leur identité et assurent la transmission de l'information électrique et chimique entre cellule. Formées de graisses, elles constituent le centre vital de la communication biologique.
Le cerveau est donc un phénoménal assemblage de membranes et l'organe le plus riche en graisse après le…. tissu adipeux. Les cellules du cerveau n'on aucune destinée énergétique, ni aucun rôle de réserve: elles participent aux structures et architectures des membranes biologiques des cellules nerveuses; autant dire que, nous pensons avec des corps gras! la cellule sont compartimentées par des membranes biologiques qui sont des films d'huile dans un milieu liquide sous forme de bicouche lipidique. Donc la vie est irréalisable sans la graisse par impossibilité d'élaboration de membranes biologiques donc des cellules; donc des organes, donc des êtres vivants. Les AGE représentent minium 20% de la masse du cerveau. Les oméga-6 proviennent de légumes verts, de céréales et de la viande d'animaux nourris avec des céréales; les oméga 3 sont abondants dans les légumes verts, les poissons des eaux froides et les fruits de mer, les graines de lin et de colza.
Ces acides essentiels ont presque disparu de notre alimentation occidentale moderne; au paléolithique, le cerveau de l'homo sapiens s'est développé avec un rapport oméga-6 et 3 de  1 à 1 alors qu'aujourd'hui, le rapport est de 1/10e ou 1/20e.  Il faut un bon équilibre dans l'ingestion des oméga-6 et des omégas 3 sinon on risque des réactions d'inflammation excessive dont maladies cardiovasculaire, cancers, maladie alzeimer, arthrite et sous-jacent, la dépression, fatigue, et problèmes de fatigue, manque d'appétit, problèmes de sommeil, perte d'énergie.
Sans les graisses, ou lipides, notre alimentation serait plutôt tristounettes car le goût des aliments riches en protéines est largement celui d du gras qui les accompagnent. Avant leur identité chimique, ils ont été regroupés sous le vocable de vitamine F. En cas de carence, l'acide alphalinolénique entraîne des légers dysfonctionnement cérébraux. Elle diminue subtilement la perception du plaisir en altérant l'efficacité des organes sensoriels, légèrement, et en affectant d'autres structures cérébrales. A toutes les périodes de la vie, les deux acides gras indispensables, linoléique et alpha-linoléique, doivent être trouvés dans les aliments.
Les acides gras sont essentiels pour le cerveau mais notre alimentation n'en fournit pratiquement pas. Les Oméga 3 se trouvent en assez grande quantité dans les poissons "gras". On dit aussi les poissons "bleus": thon, anchois, saumon, truite rose, sardines et aussi dans l'huile de colza (cependant, comme l'on ne peut pas chauffer cette huile, il faut l'utiliser dans les salades ce qui réduit de beaucoup son utilisation), d'olives mais surtout dans les huiles de germes de blé, de germes de maïs, d'onagre, de bourrache.
Attention, si vous consommez des sardines à l'huile en boîte, il est vital de consommer aussi l'huile de la boîte car les omégas 3 passent dans l'huile.
Plusieurs études ont établi une très nette association entre de faibles niveaux d'acide Oméga 3 et la dépression. Ainsi, chez des patients hospitalisés, le rapport acide arachidonique sur EPA prédit la sévérité de l'affection. D'autres travaux scientifiques ont démontré que dans les pays ou la consommation de poisson est importante, il y a peu de dépression. On a utilisé avec succès les Oméga 3 dans des troubles bipolaires; ils font également état de résultats encourageants dans la prise en charge de la schizophrénie.
POLYARTHRITE  RHUMATOÏDE
Plusieurs arguments épidémiologiques soutiennent l'hypothèse selon laquelle la consommation de poisson gras préviendrait l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde. La prévalence de cette maladie est moins élevée chez les Esquimaux qui consomment des Oméga 3, essentiellement sous forme de poissons. L'expression de cette maladie est moins sévère chez les habitants des îles Féroé qui ont également une alimentation riche en poisson et Oméga 3.
Dans la plupart des cas, une amélioration significative des paramètres cliniques de la maladie a été observée avec parfois une différence significative entre le groupe traité et le groupe placebo. Les améliorations portent sur le nombre d'articulations douloureuses ou gonflées, sur l'engourdissement matinal, l'appréciation des progrès par le médecin ou le malade. Les résultats cliniques se manifestent environ après huit semaines de traitement mais le plus souvent au bout de douze semaines.
Une autre recherche, menée à l'université Laval au Québec, vient confirmer ces résultats et souligne que la consommation de poisson, au cours de la grossesse, a un effet bénéfique sur le poids de naissance du nouveau-né. L'étude a comparé deux populations, l'une de la côte Nord du Québec qui consomme des quantités importantes de poisson, l'autre au sud du pays qui en mange peu. Les concentrations en acides gras Oméga 3, (A.G.E.), dans le sang du cordon ombilical des nouveau-nés de la côte Nord du Québec étaient 3,3 fois supérieures à celles des nouveau-nés du sud. La durée de la grossesse des femmes de la côte Nord était prolongée de 2,4 jours par unité d'oméga 3 présente dans le cordon ombilical. De plus, les nouveau-nés pesaient 262 g de plus que ceux du sud. Le périmètre crânien de ces bébés est plus important que les enfants des femmes qui n'ont pas augmenté leur consommation de poissons gras.
Le cerveau est riche en acides gras polyinsaturés de la série des Oméga 3 dans une proportion d'au moins 30 % ainsi que des omégas 6 (bons pour la peau) et 9 (très présents dans l'huile d'olive). Le plus important d'entre eux, le DHA est nécessaire au développement harmonieux des fonctions cérébrales, en particulier pour celui de la vision qu'une carence peut perturber de façon durable.
Au cours de la grossesse et plus particulièrement pendant son troisième trimestre, les acides gras sont sélectivement transférés du sang maternel vers le sang fœtal et par la suite aux tissus fœtaux. L'accumulation des A.G.E.  dans le fœtus est donc dépendant de leur niveau chez la mère.
La consommation de poisson ou de concentrés d'A.G.E. a montré les bénéfices dans le traitement de la dépression post-partum et dans certaines pathologies psychiatriques comme la psychose maniaco-dépressive ou la dépression. Les femmes qui ont dans leur lait des niveaux élevés de DHA, semblent moins sujettes à la dépression post-partum. Ainsi, l'on peut attribuer actuellement aux seuls acides gras polyinsaturés A.G.E. des effets psychotropes liés à la consommation de poisson gras. Certains peptides de la chair du poisson, libérés par la digestion des protéines peuvent également être impliqués.
Les bénéfices s'étendent à notre métabolisme énergétique et à notre santé cardiovasculaire et immunitaire. La constitution des membranes de nos cellules et la qualité de celles-ci est prioritaire car elle conditionne la qualité des échanges avec le milieu extracellulaire et donc la qualité de vie et de la santé. Les lipides membranaires ont pour particularité numéro un être tantôt hydrophobe, tantôt hydrophile, c'est dire qu'ils peuvent laisser passer ou retenir l'eau.
Les polyphospholipides sont synthétisés à partir des liquides alimentaires par une suite de réactions enzymatiques dont une des moins complexe est la lécithine. La synthèse et l'entretien des membranes des cellules du système nerveux sont très complexes et sont influencés par la présence ou non des  acides gras qui n'existent que peu dans l'alimentation normale humaine. Pour les polyphospholipides cérébraux, la transformation faiblit avec l'âge et l'assimilation est nulle. De très nombreuses études ont démontré l'importance de consommer du poisson (gras) et des acides gras polyinsaturés Oméga 3. Ils sont très bénéfiques sur les maladies auto-immunes, le diabète de type 2, la santé cardiovasculaire, les pathologies inflammatoires chroniques, l'insulino-résistance ou encore dans la prévention des maladies dégénératives du cerveau. Ils interviennent dans la santé et le bien être de la femme aux différentes étapes de sa vie et sont notamment impliqués dans les douleurs menstruelles, la grossesse, le développement du fœtus et l'allaitement maternel.
On a constaté que, dans le Grand Nord, les Esquimaux étaient rarement touchés par les maladies cardiovasculaires; ces populations se nourrissant surtout de produits de la mer riches en acides gras polyinsaturés.
Ce qui a pour effet de retrouver des niveaux de cholestérol et triglycérides plus faibles que d'autres, par exemples les Danois, pourtant vivant au Nord mais dont l'alimentation est très proche de la notre. Dès qu'un esquimau descend au Danemark, il perd sa "protection" ce qui démontre le facteur alimentaire. D'autres peuples prouvent également ce pouvoir des oméga 3, les Japonais par exemple. On a découvert que cet effet protecteur provient de la consommation des huiles de poisson et des poissons. Diverses enquêtes ont démontré qu'une consommation quotidienne d'au moins 30 g de poissons gras divisait par deux le taux de mortalité coronarienne. La série des Oméga 3 comporte l'EPA (acide eicosapentaénoïque) et du DHA (acide docosahexaénoïque); ils sont très abondants dans la chair des poissons gras: thon, saumon, maquereaux; on en trouve aussi dans l'huile de colza (attention OGM) ou l'huile d'olives, l'huile de noix, l'huile de bourrache, l'huile de germes de maïs et l'huile d'onagre.
Lorsque la concentration de cholestérol transporté par les lipoprotéines devient trop importante, les cellules des différents tissus ne le captent plus et il se dépose sur les parois des artères; de véritables plaques de graisse, athérome, se forment c'est la transformation en "mauvais  cholestérol". Les fractions HDL des lipoprotéines captent le cholestérol excédentaire pour le ramener au foie où il est éliminé. On les appelle "bon cholestérol". L'équilibre HDL/LDL est donc très important pour la régulation du métabolisme des lipides. Les acides gras Oméga 3 agissent sur le profil lipidique en diminuant la synthèse hépatique de LDL et en augmentant celle de HDL ayant une meilleure épuration du cholestérol excédentaire. Ils diminuent donc de façon importante les triglycérides circulants et on une action bénéfique sur la viscosité sanguine mais aussi les structures endothéliales. Une recherche américaine indique que les femmes qui consomment davantage  de poisson et acides gras oméga 3 ont moins de risques de développer une maladie cardiovasculaire ou d'en mourir que celles qui n'en consomment pas.
Cette vaste étude a duré seize ans sur 84 688 femmes de 34 à 59 ans. Pour diminuer de 45% le risque de souffrir de maladie cardiovasculaire, il faut manger du poisson au moins 5 fois par semaine, ce risque "tombe" à 20% pour celle qui "ne manquent que" de une à 3 fois par semaine. Une étude portant sur 20 000 hommes d'âge moyen pendant dix-sept ans confirme la précédente; ainsi, des niveaux élevés d'Oméga 3 apportent une protection très significative contre le risque de mort subite.
Une autre étude à montré que des personnes ayant eu une attaque cardiaque et se prenant en charge, poisson gras et vitamine E ont vu, après quatre mois de supplémentation nettement diminuer le risque de mort subite et en prolongeant de six à huit, celui de mort cardiovasculaire; les oméga 3 ont une action anti-arythmique. De plus, par l'intermédiaire des prostaglandines, ils ont une action anti-thrombotique grâce à la diminution de l'agrégation des monocytes et des plaquettes. On sait désormais qu'une complémentation soutenue en Oméga 3 réduits significativement les risques de décès chez les sujets ayant subi un infarctus du myocarde.
Les huiles de poisson ont un effet anti-hypertensif, la baisse de la tension artérielle systolique est observée après traitement et représente 6 %. On reconnaît également une action préventive du cancer dans la mesure ou ils interfèrent avec le métabolisme de l'acide arachidonique et la production de prostaglandines, thromboxanes et leucotriènes, modulant ainsi la croissance, la différenciation et la multiplication cellulaires et diminuant l'efficacité des cellules métastasiques transformées.
La DHA est un des principaux acides gras polyinsaturés du cerveau; il apporte la fluidité membranaire nécessaire aux cellules nerveuses  pour que les impulsions électriques circulent facilement dans les réseaux cérébraux. Si la DHA est faible, la production de prostaglandines diminuent, ce sont d'importants régulateurs de l'impulsion nerveuse; une inflammation des prostaglandine peut se produire dans le cerveau semblable à  celles que l'on trouve à l'origine de problèmes articulaires ou digestifs. Certains avancent que la maladie mentale est un syndrome d'irritation du cerveau, cousin du syndrome d'irritation de l'intestin ou du syndrome d'irritation de l'œsophage: chez les personnes sensibles, le même processus qui provoque des spasmes dans l'intestin peut déclencher des spasmes de peur irrationnelle, de panique, rage lorsque le cerveau est affecté de façon similaire (inflammation des prostaglandines.
De faibles niveaux de DHA ont été reliés à de faibles niveaux de sérotonine dans le cerveau qui encore est connecté à une augmentation de la tendance dépressive, suicidaire ou à de la violence. Une consommation plus importante de poissons gras entraîne également  une diminution significative des pertes de mémoire et des troubles cognitif liés à l'âge et un plus faible risque de  développer la maladie d'Alzheimer; une étude a prouvé que lorsque l'on donne des capsules d'huile de poisson ou d'onagre ou bourrache à des patients atteints de la maladie d'Alzheimer,  leur qualité de vie s'améliore de façon significative.
Plusieurs arguments épidémiologiques soutiennent l'hypothèse selon laquelle la consommation de poisson gras préviendrait l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde. La prévalence de cette maladie est moins élevée chez les Esquimaux qui consomment des Oméga 3, essentiellement sous forme de poissons. L'expression de cette maladie est moins sévère chez les habitants des îles Féroé qui ont également une alimentation riche en poisson et Oméga 3. Dans la plupart des cas, une amélioration significative des paramètres cliniques de la maladie a été observée avec parfois une différence significative entre le groupe traité et le groupe placebo. Les améliorations portent sur le nombre d'articulation douloureuses ou gonflées, sur l'engourdissement matinal, l'appréciation des progrès par le médecin ou le malade.
Les résultats cliniques se manifestent environ après huit semaines de traitement mais le plus souvent au bout de douze semaines. Voici ce que dit le docteur Jonathan Wright, dans un article publié aux USA dans Smart Publications. Les Oméga 3 se retrouvent dans les poissons "gras"; On dit aussi les poissons "bleus": Thon, anchois, saumon, truite rose, sardines et aussi dans un petit peu dans l'huile de colza (cependant, comme l'on ne peut pas chauffer cette huile, il faut l'utiliser dans les salades ce qui réduit de beaucoup son utilisation), d'olives mais surtout dans les huiles de germes de blé, de germes de maïs, d'onagre, de bourrache et de colza. La quantité quotidienne est d'une cuillère et demi à soupe par jour.
Plusieurs études ont établi une très nette association entre de faibles niveaux d'acide Oméga 3 et la dépression. Ainsi, chez des patients hospitalisés, le rapport acide arachidonique sur EPA prédit la sévérité de l'affection. D'autres travaux scientifiques ont démontré que dans les pays ou la consommation de poisson est importante, il y a peu de dépression. On a utilisé avec succès les Oméga 3 dans des troubles bipolaires; ils font également état de résultats encourageants dans la prise en charge de la schizophrénie.
Pendant la grossesse, les acides gras essentiels jouent un rôle important, aussi bien pour la santé de la femme enceinte pour le développement du fœtus et par la suite le développement de l'enfant. La concentration en DHA  dans l'organisme féminin diminue progressivement au cours de la gestation. Les déficits en AGE risquent donc de se produire aux derniers stades de la grossesse, au moment où le développement du cerveau du fœtus est le plus important. Après l'accouchement, la normalisation des niveaux de DHA semble se faire très lentement et les besoins paraissent difficilement couverts par la seule alimentation. On a pu constater que des déficits en Oméga 3 pouvaient persister jusqu'à six semaines après l'accouchement et qu'ils étaient plus prononcés chez les mères nourrissant leur enfant. Le poids de naissance des nouveaux nés est bien plus élevé si la mère ne manque pas des acides gras Oméga 3; de plus, on a remarqué qu'une supplémentation en AGE influence la durée de la grossesse.
Cette action s'exerce par une modification de l'équilibre de la production des prostaglandines impliquées dans l'accouchement naturel. On peut aussi penser que cette consommation augmente le poids de naissance du bébé en prolongeant la durée de la gestation ou en augmentant le rythme de croissance fœtale. Donc, une faible consommation de poisson gras ou d'Oméga 3 est un facteur de risque important d'accouchement prématuré et de faible poids; ces risques sont très diminués si la femme  ne consommant pas des poissons gras, consomme pourtant des huiles enrichies d'oméga 3.
Les effets bénéfiques apparaissent dès la première décade. Les huiles de poisson ou oméga 3 permettent donc de prolonger sensiblement la durée de gestation et d'accélérer la croissance du fœtus. Il est donc possible que les acides gras poly-insaturés de la série 3 prolongent la grossesse par une modification de la production qualitative des prostaglandines impliquées dans les mécanisme de contraction utérine. On éviterait ainsi bien des accouchements prématurés.
Plus le produit est concentré en Oméga ", moins vous consommerez de calories inutiles; il faut un rapport EPA/DHA élevé pour que l'action sur l'humeur soit notable. Il convient de prendre au moins 1 à 2 g par jour d'EPA en une ou deux fois au début du repas. On n'a pas encore prouvé si les oméga venant de l'alimentation ont des effets équivalents à une dose fournie pas des compléments gélules. Cependant, trouver des omégas 3 dans l'alimentation constamment et tout le temps et une pratique nutritionnelle correcte et cela doit suffire en temps normal. Les membranes des neurones renouvellent leur oméga 3 en deux ans, puis il y a stabilité. Si vous faite une cure de gélules, parce que vous avez une dépression légère, faites la durant deux mois minimum tout en portant une attention à l'alimentation; prolongez cette cure si les symptômes persistent. Bien sûr, vous risquez d'avoir un arrière-goût de poisson avec des éructations; il faudra alors baisser la dose des gélules et les avaler en début de repas. Parfois, les gélules "boostent" le transit intestinal ou bien que les selles soient molles et liquides; il faut alors diminuer la dose de gélules.
Quelquefois et rarement, l'on peut avoir quelques "bleus", en effet, les oméga interfèrent avec certains mécanisme de coagulation des plaquettes. Surtout, évitez les gélules avec un traitement anti-coagulant qui renforcera les effets du traitement; il faut ajuster le traitement et la prise de gélules. Les gélules sont compatibles avec un traitement psychiatrique, du lithium ou un neuroleptique.
Vous trouverez dans l'alimentation des AGE.
Voici ci-après une liste non exhaustive des différentes huiles utilisées. En fait, si l'huile de beauté est préparée de façon pure et naturelle, vous pouvez sans problème l'utiliser en usage interne; étant donné la cherté de ces produits, je vous conseille de les mélanger dans l'huile de vos salades.
L'HUILE D'ABRICOT
Le fruit est riche en vitamines C et A, il contient des sucres, acides citrique et malique, carotènes, sels minéraux, mucilage. Presser quelques amandes d'abricots pour obtenir un peu d'huile que vous utiliserez en cas de problèmes auriculaires, quelques gouttes dans l'oreille atteinte. L'huile d'amande d'abricot lutte efficacement contre les bourdonnements d'oreilles, elle est aussi efficace en cas d'affection des voies respiratoires; elle est adoucissante, dépurative, astringente.
L'HUILE D'AMANDE DOUCE
Elle est très riche en vitamine A et E et possède des pouvoirs adoucissants et nourrissant pour la peau. De plus, elle calme les démangeaisons et les brûlures. Elle est très recommandée pour les gerçures des seins, les crevasses aux mains et toutes les irritations de la peau. Elle favorise donc la cicatrisation des petites plaies superficielles, assouplit et nourrit les peaux sèches. L'amande fruit est riches en sels minéraux tels le phosphore (bon pour le cerveau et les muscles) le magnésium, le calcium et contient des vitamines A, B1, B2, et surtout E.

Huile d'Argan
Arme redoutable contre les rides, antioxydant, riche en vit A, B1, B2, pénètre sans laisser la peau grasse.
Elle est aussi une amie fidèle contre le soleil et le froid.
On peut aussi l'utiliser à des fins culinaires, son délicieux goût de noisette, rend cette huile précieuse.
Pour les peaux sèches matures et déshydratées.
Utilisation:
Huiles de massage anti-âge pour le corps
crèmes de jour protectrices et nourrissantes,soin de nuit anti-âge,pour les mains gercées et abîmées par le froid ou le vent
Pour un masque capillaire,
Se marie au bois de rose, cèdre, et au néroli

L'HUILE D'ARBOUSIER
C'est un arbre originaire du Tibet mais assez bien implanté dans l'Est de la France et les zones côtières de la Manche. Les fruits sont des baies orange et rouge et apportent un apport excellent en vitamine C. On extrait aussi une huile médicinale qui est très utilisée pour les soins cutanés et le traitement des plaies. Elle est aussi connue pour retarder le vieillissement cutané.
Bien sûr, l'huile a perdu beaucoup des vitamines du fruit qui sont très hydrosolubles mais elle est très riche en acides gras insaturés ce qui la recommande surtout dans les maladies de la peau; cicatrisation des plaies et des brûlures, coup de soleil, granulation de la peau, action remarquable sur les muqueuses. En cas d'inflammation de l'appareil génital, de l'anus, de la bouche, de la gorge et de l'appareil digestif. On la conseille en thérapie d'appoint dans le cas de cancer de l'œsophage, la mycose intestinale ou l'ulcère d'estomac.
Elle est contre-indiquée en cas de maladies inflammatoires du pancréas, d'inflammations aiguës du foie et de la vésicule biliaire, de calculs rénaux, de diarrhées chroniques ou d'hypersensibilités aux matières grasses.

En vente Huiles

L'HUILE D'ARACHIDE
L'arachide est une plante originaire d'Amérique du sud et de la famille des légumineuses; elle serait arrivée en Afrique par l'intermédiaire des marchands d'esclaves portugais. Après la floraison, des gousses se forment en forme de fruits qui gonflent et mûrissent sous terre puis ressortent du sol au fur et à mesure de la maturation. L'arachide est connue sous le nom de cacahuète qui vient d'un mot aztèque car ils l'a confondaient avec les cosses de cacao. C'est la seconde source d'huile végétale et celle qui résiste le mieux à la chaleur. Son point de fusion de 220° en fait l'huile la plus indiquée pour les fritures. L'arachide contient une très grand proportion de matières grasses, environ 50 %; en contient en moyenne 17 % d'hydrates de carbone. Les huiles d'arachide ne sont jamais extraites du fruit par pression à froid aussi, la qualité de ces huiles laissent à désirer du fait des diverses manipulations avec produits chimiques dont elles sont l'objet. Le produit final a rarement la valeur nutritionnelle du fruit original, notamment sur le plan des vitamines qui sont détruites presque toutes parles divers traitements faits à la chaleur.
La pâte de cacahuète broyée est populaire aux USA et au Canada et est consommée au petit déjeuner sur les tartines ou au cours des différents repas. Elle est très riche en protéines, différents sels minéraux et contient des vitamines des groupes B et PP. Elle est de plus très calorique et aide les Canadiens à bien résister au froid.         
Il faut faire très attention cependant car l'arachide peut être contaminée par une moisissure appelée aflatoxine qui affecte aussi les noix et d'autres oléagineux. Cette toxine est très néfaste au foie. En principe, l'huile d'arachide industrielle que l'on trouve dans le commerce ne contient pas cette toxine car elle est détruite au cours des différentes opérations de raffinage. Par contre si les cacahuètes ont été contaminées par cette moisissure, les graines mangées à l'apéritif ainsi que la pâte pourraient être toxiques. C'est ce qui explique que les arachides seraient lourdes à digérer à certaines personnes. En France, l'arachide est rarement un produit de consommation intensive mais si cela est le cas, il vaut mieux s'assurer de sa provenance et des garanties apportées par le fournisseur quant à l'absence de cette toxicité.
Beaucoup de personnes sont très allergiques aux cacahuètes et doivent s'en méfier notamment parce qu'elles se trouvent en quantités importantes dans certains plats préparés industriellement.

L'huile d'amande douce

L'étymologie est simple: "amygdalus" veut dire "amande". Très en "vogue" chez les Grecs, l'amandier leur avait inspiré une jolie légende: de désespoir d'avoir été abandonnée par Démophon (fils de Thésée) parti pour la guerre, Phyllis se donna la mort et fut changée en amandier. Originaire d'Asie Centrale, l'amandier apparaît pour la première fois en France en 1548. Il est cultivé dans les pays méditerranéens et en Californie.
En France, sa culture est plus particulièrement localisée dans les régions du Sud et du Sud-Est. Cet arbre de 6 à 12 mètres de haut fleurit de février à mars avant l'apparition des feuilles. Le fruit est une drupe vert clair et veloutée renfermant généralement une seule graine : l'amande. De cette dernière, très nutritive, on tire le lait et surtout l'huile d'amande douce pour adoucir la peau. Les amandes amères, employées à faible dose, combattraient l'ivresse. La pâte d'amande amère remplace le savon dans l'eczéma des mains ; renommée pour faire disparaître les taches de rousseur, elle assure la stricte hygiène des aisselles et des pieds.
L'amandier, Prunus amygdalus, appartient à la famille des rosacées. Originaire d'Asie centrale, on le cultive aujourd'hui dans les régions méditerranéennes et en Afrique du Nord essentiellement, mais il pousse également à l'état sauvage. Cet arbre non épineux, mesurant entre 4 et 12 mètres, existe sous deux variétés: l'une à graines amères, qui donne une amande peu comestible, l'autre donnant l'amandon, qu'on appelle l'amande douce. Cette dernière est le fruit sec le plus produit au monde.
La culture de l'amandier est avant tout fruitière. Le fruit de l'amandier contient une, voire deux, graines ou amandes amères ; ces dernières contiennent un glucoside cyanogénétique restant dans le tourteau après pression. La teneur en huile des amandes oscille de 50 à 65 %. L'huile vierge d'amande obtenue par pression à froid est utilisée en alimentation mais aussi en cosmétique, et en pharmacie. Elles sont commercialisées sous le nom d'"huile d'amande douce" pour éviter une confusion avec l'huile essentielle d'amande amère extraite des tourteaux de cette variété et utilisée en parfumerie.  L'huile d'amande douce est inscrite à la Pharmacopée Française. Les fruits légèrement torréfiés donnent à l'huile d'amande douce une note grillée de beurre noisette. Son goût d'une grande finesse s'harmonise avec tous les aliments salés et sucrés. C'est une excellente huile d'assaisonnement qui se révèle également une huile de cuisson très douce, s'accommodant notamment avec tous les poissons, le canard et le poulet.
Il convient d'essayer l'huile d'amande douce au gré de son inspiration pour découvrir ses multiples richesses culinaires. Vitamine E : 33 mg/100 g - L'huile d'amande douce contient en moyenne 24% d'acide linoléique. L'amande est un fruit riche en huile, protéines et sels minéraux. Source de vitamines A et B l'huile d'amande douce stimule les fonctions intellectuelles, en particulier la mémoire. C'est de plus un tonique pour la vue. Bénéfique pour la croissance, la constipation, les convalescences. On en consomme également pour adoucir les inflammations des voies digestives ou lutter contre les vers intestinaux. Elle possède des propriétés nourrissantes, adoucissantes et hydratantes et prévient le des sèchement de la peau.
L'huile d'amande douce s'utilise comme émollient dans les irritations de la peau, les démangeaisons, dermatoses, peaux sèches, le psoriasis, ainsi que pour le traitement des érythèmes, ceci en raison de ses qualités anti-inflammatoires. Elle est adaptée aux soins de la peau des bébés, notamment pour dissoudre les croûtes de lait. C'est également un excellent démaquillant : très onctueuse elle démaquille efficacement. Elle assouplie et tonifie. Elle est également idéale sur les vergetures, les gerçures douloureuses des seins ou les crevasses des mains. Elle peut enfin s'appliquer sur les pointes sèches des cheveux. Calmante, elle est onctueuse et très douce. L'huile végétale d'amande douce constitue un support idéal de dilution des huiles essentielles pour le soin de tous types de peaux, de par ses propriétés pénétrantes, protectrices et régénérantes : ajouter dans l'huile entre 1 ml (30 gouttes) et 3 ml d'huiles essentielles H.E. sélectionnées selon les propriétés recherchées. Refermer le flacon et agiter. Vous obtiendrez une huile de soin aromatique.
Elle est très riche en vitamine A et E et possède des pouvoirs adoucissants et nourrissant pour la peau. De plus, elle calme les démangeaisons et les brûlures. Elle est très recommandée pour la peau des bébés, les gerçures des seins, les crevasses aux mains et toutes les irritations de la peau. Elle favorise donc la cicatrisation des petites plaies superficielles, assouplit et nourrit les peaux sèches. L'amande fruit est riches en sels minéraux tels le phosphore (bon pour le cerveau et les muscles) le magnésium, le calcium et contient des vitamines A, B 1, B2, et surtout E.

Huiles

L'Huil d'avocat

Une jolie teinte brun-rouge fluorescent mais que l'on trouve difficilement dans le commerce. Elle est très riche en acides gras mono-insaturés et en lécithine; en vitamine A, D, et E et, dans une moindre mesure en H, K, PP, elle adoucit, fortifie et protège l'épiderme des peaux très sèches ou dévitalisées.
On peut la trouver en pharmacie dans la fabrication de médicaments pour les problèmes graves cutanés: sclérodermie, sclérose parfois, elle y est associée au soja pour certains traitements dentaires concernant les muqueuses et les gencives. On la trouve dans de nombreux cosmétiques souvent associée à l'huile de sésame. Elle possède de remarquables propriétés antirides et s'utilise sur les main pour les protéger du dessèchement, des gerçures ou des crevasses grâce à sa teneur en insaponifiables; elle est parfaite pour ce qui est sec, très sec ainsi que la peau qui tire. Appliquez matin et soir, massez délicatement. Sur les vergetures ou en période de grossesse, elle fait merveille si on s'enduit matin et soir le ventre, les seins, les cuisses et les bras en faisant pénétrer par de larges mouvement circulaires. Pendant les périodes de grands froids, dans les vacances aux sports d'hivers, l'huile d'avocat protège des rigueurs du climat et prévient la formation des crevasses et gerçures. Elle est analgésique (calme les démangeaisons) et résolutive. Elle stimule également le cuir chevelu. Les amérindiens ou guadeloupéens, considéraient les graines ou le fruit comme aphrodisiaque. Ils appliquaient de la chair d'avocat pour éviter le dessèchement de la peau ou sur leur chevelure pour en favoriser la pousse. Ils utilisaient la chair dans des onguents pour ralentir le vieillissement de la peau. Le fruit est utilisé à la fois en salade de légumes ou de fruits avec sucre, citron, xérès et noix de cajou et autres fruits. C'est le fruit frais le plus riche en matières grasses avec un teneur en lipides de plus de 25 % ce qui le rend très calorique. Environ 250 cal pour 100 g. Il est, cependant, riches en sels minéraux comme le phosphore, le fer et le potassium, il contient des vitamines B1 et B2.
En Guadeloupe, les femmes indigènes l'utilisaient lors de fièvres prolongées entraînant un dépérissement.

Plus infos:

un arbre de la famille des Lauraceae originaire d'Amérique du Nord (Mexique).
De nombreux écrits mentionnent l'utilisation de la plante par les populations Aztèques qui employaient la chair du fruit pour se protéger la peau des vents desséchants. Ils l'appliquaient aussi sur leur cheveux pour en favoriser la pousse et confectionnaient des onguents destinés à retarder la vieillesse.
D'une belle couleur verte originale, l'huile d'avocat possède une odeur douce et subtile. Très épaisse, elle pénètre dans l'épiderme en laissant un film protecteur.
Riche en acide oléique, en caroténoïdes et en éléments nutritifs, l'huile d'avocat est extraite de la pulpe du fruit (chair que nous avons l'habitude de consommer) car paradoxalement, le noyau ne contient que très peu de corps gras (seulement 2 %).
L'huile d'avocat est très résistante à l'oxydation quand elle est extraite de fruits de bonne qualité par centrifugation. La préparation dans des conditions douces conduit à une teneur optimale en tocophérols, et l'huile se conserve alors longtemps. Un conditionnement dans une bouteille en verre coloré augmente sa durée de conservation qui peut atteindre deux ans. La stabilité face à l'oxydation se traduit par une résistance élevée à la température : le point de fumée (température à laquelle une huile se dégrade et émet de la fumée) de l'huile d'avocat est supérieur à 250 °C. Elle peut donc être utilisée aussi bien pour l'assaisonnement que pour la cuisson sans risque de dégradation rapide. L'obtention de l'huile par centrifugation permet aussi de préserver les arômes de l'avocat.
Sa teneur élevée en acides oléique, palmitoléique et en actifs lui procure un pouvoir assouplissant, régénérant et cicatrisant idéal pour vos soins beauté du visage et du corps. Appliquée sur les cheveux, cette huile merveilleuse fortifie le capillaire et stimule sa pousse.
Composition en acides gras essentiels poly-insaturés (AGPI ou AGE) ou vitamine F: acide linoléique (oméga-6) (9.30%)
Acides gras mono-insaturés (AGMI): acide oléique (68.00%), acide palmitoléique (5.20%)
L'huile d'avocat comme l'huile d'olive est riche en acides gras monoinsaturés (environ 80 % des acides gras). Le contenu en acide palmitoléique est en revanche une spécificité de l'huile d'avocat ainsi que son contenu plus important en acide alpha-linolénique (oméga-3) dont la présence rééquilibre favorablement le rapport oméga-3/oméga-6. Elle est aussi connue pour sa teneur exceptionnelle en composés insaponifiables: 5 % (1 % au plus pour les autres huiles) : vitamine E, phytostérols, caroténoïdes.
La vitamine E est l'antioxydant naturel des huiles végétales. Les phytostérols de l'huile d'avocat sont composés pour près de 90 % de sitostérol et 10 % de campestérol. Les caroténoïdes de l'huile d'avocat sont constitués à 70 % de lutéine.
L'acide oléique vient du latin oleum et veut dire huile. Ce lipide fait partie de la famille des oméga-9. C'est le plus abondant des acides gras mono insaturés à chaîne longue dans notre organisme. Très nourrissant pour la peau, il la rend plus souple et plus douce mais aussi plus éclatante.
Autres constituants actifs:
Stérols: action cicatrisante et réparatrice. Ils réduisent également les inflammations.
Insaponifiables (2 à 10 %) dont: Tocophérols (vitamine E) et tocotriénols: antioxydants naturels.
Caroténoïdes (dont bêta-carotène) : responsables de la couleur, de l'action antioxydante, photoprotectrice et de l'aspect bonne mine de la peau.
Phytostérols (dont bêta-sitosterol): améliorent la fonction barrière de la peau et la microcirculation, freinent le vieillissement cutané. Ils possèdent une activité anti-inflammatoire et protègent contre l'action des UV.
Un procédé consiste à déshydrater des copeaux d'avocat par chauffage et d'extraire l'huile par pression ou avec solvant. Autre procédé, la centrifugation de la pulpe permet d'extraire l'huile à une température basse: on obtient ainsi une huile claire de teinte verte avec des caractéristiques remarquables.
La meilleure qualité est obtenue à partir d'avocats récoltés à maturité et transformés en huile immédiatement sur place afin d'éviter brunissement et acidité. Il faut environ 10 kg d'avocats pour obtenir 1 litre d'huile.
L'huile d'avocat est très résistante à l'oxydation quand elle est extraite de fruits de bonne qualité par centrifugation. La préparation dans des conditions douces conduit à une teneur optimale en tocophérols, et l'huile se conserve alors longtemps. Un conditionnement dans une bouteille en verre coloré augmente sa durée de conservation qui peut atteindre deux ans. La stabilité face à l'oxydation se traduit par une résistance élevée à la température: le point de fumée (température à laquelle une huile se dégrade et émet de la fumée) de l'huile d'avocat est supérieur à 250 °C. Elle peut donc être utilisée aussi bien pour l'assaisonnement que pour la cuisson sans risque de dégradation rapide. L'obtention de l'huile par centrifugation permet aussi de préserver les arômes de l'avocat.
En cuisine
L'huile d'avocat est utilisée à chaud (four, poêle, grill) et à froid : mayonnaises, sauces salade. Ses notes gustatives accompagnent aussi bien les crudités que des plats cuits.
Beauté
C'est une excellente huile anti-âge et nourrissante avec des propriétés pénétrantes exceptionnelles. Elle s'appliquera sur le contour des yeux, et accompagnée d'huiles essentielles sur les peaux sèches
Après mélange de la pulpe d'avocat à de l'eau tiède, la pâte obtenue est malaxée puis centrifugée afin de récupérer l'huile vierge séparément de l'eau.
Propriétés
Assouplissante, protectrice et très douce, elle redonne élasticité et confort à la peau et prend soin des peaux fragiles.
Régénérante et restructurante, elle agit contre le vieillissement cutané.
Elle protège la peau en profondeur et la fortifie contre les agressions (soleil, vents...).
Cicatrisante et calmante, elle fait des merveilles sur les petits bobos du quotidien et les vergetures.
Elle apporte un pouvoir moussant et une onctuosité aux savons.
Indications habituelles
Peaux déshydratées, dévitalisées, desséchées, fissurées, desquamées, distendues
Peaux fragiles (cou, contour des yeux)
Peaux matures
Vergetures et cicatrices (curatif ou préventif)
Utilisations
Soins de beauté de protection et réparation du visage pour peaux sensibles et fines (particulièrement cou, contour des yeux)
Préparations anti-rides pour peaux sèches et matures
Crèmes pour les mains gercées et les crevasses
Soins préventifs et curatifs anti-vergetures
Confection de savons doux
Santé
Les propriétés des phytostérols sont utilisées dans un médicament (insaponifiables d'avocat et de soja), prescrit en anti-inflammatoire dans les cas de parodontie (inflammation des gencives) et douleurs liées au développement d'arthrose
Conditions de conservation
Huile végétale stable. A conserver au sec, à l'abri de la chaleur et de la lumière.

Huile en vente ici Huiles


VOYANTE PROFESSIONNELLE: depuis 1983





Toutes les Huiles

huile ricin
L'huile de bourrache
Elle prévient tout dysfonctionnement du métabolisme lipidique. En diététique, elle est très recommandée pour son apport en acides gras essentiels.
Elle prévient également un bon nombre de maladies vasculaires et améliore l'eczéma. C'est l'huile la plus riche en deux acides gras essentiels: l'acide linoléique et l'acide gamma-linolénique appelés aussi vitamine F., précurseur d'hormones tissulaires, les prostaglandines de la série 1. Elle est considéré comme un vrai élixir de jeunesse de la peau grâce à ses acides gras qui participent à la structure des membranes cellulaires, les rendant plus souples. Ils sont également d'excellent agents d'hydratation qui permettent de lutter contre le dessèchement et le vieillissement cutanés en prévenant l'apparition des rides, des vergetures, l'eczéma atopique du nourrisson. Elle rend l'épiderme souple et résistant, améliore les ongles et cheveux cassants. Elle s'applique matin et soir en doux massages et utilisée régulièrement sur le contour des lèvres ou des yeux, zones particulièrement fragiles et vulnérables, elle entretiendra souplesse et fermeté.
Gélules en vente Phyto


L'HUILE DE CADE
C'est un petit arbre que l'on rencontre parfois en France sur la cote méditerranéenne et jusqu'en Dordogne. L'huile de cade (goudron de cade) est obtenu par pyrogénation, est utilisée dans les affections cutanées. L'huile est de couleur brune à reflets rouge, d'odeur âcre et insoluble dans l'eau; les racines des vieux cadiers ont un meilleur rendement de fabrication. L'huile de cade est utilisée ne médecine au siècle dernier, en usage interne, quelques gouttes font un bon vermifuge. En usage externe, elle est efficace sur les affections de la peau, eczéma sec, dartres, psoriasis, dermatoses; à appliquer avec un pinceau ou morceau de coton. Elle contient des phénols, surtout gaïacols, des matières résineuses, alcool et carbure. Elle est diurétique, stimulante et vermifuge.

L'HUILE DE CALOPHYLLUM
Un arbuste sub-tropical, arbre sacré en Polynésie dont ont extrait l'huile de l'amande mais il faut attendre qu'elle soit très sèche. Elle est légèrement aromatique, contient des flavonoïdes, des dérivés coumariniques, des terpénoïdes, des acides gras essentiels et non essentiels. On la considère souvent comme un baume, elle est anti-infectieuses, anti-inflammatoire, cicatrisante, antalgique, anti-rhumatismale et favorise la circulation. Elle donne une impression locale légère de chaleur. Elle a donc une vocation marquée pour la médication cutanée; trop active pour être utilisée seule, elle doit être associée à une autre huile.

L'HUILE DE CAROTTE

Elle favorise le bronzage et lutte activement contre les rides, elle est très riche en vitamine A. Elle est recommandée à tous les types de peau, à titre préventif ou en cure de beauté revitalisante. Certains auteurs disent qu'elle aide à lutter contre la couperose; elle protège l'épiderme autours des yeux et des tempes. En interne, elle est également diurétique, vermifuge, expectorante, stomachique, dépurative. Intéressante dans le diabète.

L'HUILE DE CARTHAME

Le carthame, ou chardon des teinturiers, était surtout cultivé pour la teinture rouge qu'on tirait de ses fleurs en Orient, Inde et Chine. Il apparut plus tard en Europe vers le XVIIe siècle et il s'est acclimaté dans le midi. Cependant, sa culture a été abandonnée à cause d'un parasite, la mouche du carthame qui rendait les fleurs stériles et les empêchait de faire des graines. L'huile est de très haute valeur biologique car elle contient 90 % d'acides gras insaturés dont 50% de polyinsaturés (acides linoléiques). A ce jour, aucune huile végétale n'a cette teneur ce qui en fait un excellent agent anti-cholestérol. Elle possède, de plus des propriétés anti-rhumatismales et est très léger laxatif. Elle est de plus en plus utilisée en diététique et notamment dans des mélanges d'huiles. Elle convient à l'assaisonnement des salades mais possède un "goût" prononcé de graines, goût un peu particulier. On lui adjoint de l'huile de germe de blé afin de rehausser sa teneur en vitamine E. Elle convient dans les régimes amaigrissant et aux diabétiques.
Huiles en vente ici Huiles


L'HUILE DE CHRISTE MARINE
Utilisée pour l'amincissement, cette huile provient d'une algue et lutte activement contre la cellulite.
                                                 
L'HUILE DE COPRAH OU GRAISSE DE COCO
C'est le fruit d'une variété de palmiers des régions tropicales, la noix de coco contient une amande très riche en graisse et fournit également le lait de coco. Les cocotiers, arbres providentiels donnent une douzaine de récoltes par an, vivent environ un siècle et toutes les parties sont utilisables. Son bois sert à construire des maisons, les palmes à couvrir les toits, les fibres, pour des tissages ou des vanneries; le bourgeon terminal est comestible sou le nom de "chou-palmiste"l. A partir des fleurs on fabrique le vin de palme, la noix de coco, très nutritive est rafraîchissante et contient des sels minéraux, des protéines, des vitamines des groupes B, PP et C. La graisse de coco ou coprah est tirée de l'amande, cette graisse est une huile concrète ou solide qui entre dans la fabrication des savons. Pour certains diététiciens, elle est la pire de toutes les graisses car elle contient 91% d'acides gras saturés et favorise les dépôts de cholestérol. On extrait du coprah une huile transparente et fluide entre 25 et 35 ° qui reste donc à l'état solide sous nos climats qui sont moins chauds. Cette huile est employée dans l'industrie cosmétique pour des produits de beauté, crèmes, shampooing et soins de la peau.

L'HUILE DE COLZA
Le colza est une crucifère, comme la moutarde et le chou. Son nom est hollandais; il a un rendement élevé et son huile alimentaire est très répandue dans le nord de la France. Sa teneur en acides gras saturés est faible mais elle contient de l'acide érucique qui, selon certains médecins, serait responsable de lésions et d'inflammations du muscle cardiaque. Il a été possible, grâce à la génétique, de mettre au point des huiles contenant 100 fois moins de cet acide et on tente de plus en plus de la réhabiliter en indiquant qu'elle contient une très forte proportion d'oméga 3. Ne sachant pas vraiment si cette huile est moins dangereuses qu'autrefois, il convient de ne  pas la faire chauffer, même si certains disent que cela est devenu possible. Je conseille de la mélanger avec d'autres huiles.

L'HUILE DE COTON
Le coton, est plutôt connu dans le domaine textile mais sa graine, bien triturée peut aussi donner de l'huile que l'on trouve rarement en France mais en Chine, Inde, Russie et Usa. On l'utilise parfois dans la fabrication des margarines.
L'HUILE DE CYNARA CARDUNCULUS
Très recommandée aux sportifs et aux diabétiques, toutes personnes en général ayant des problèmes graves du foie. Le foie est l'usine chimique du corps située entre le tractus digestif et le milieu intérieur. Via la veine porte, les substances les plus diverses sont acheminées: acides aminés, hydrates de carbone, lipides et vitamines mis en réserve ou transformés dans le sang et la bile pendant que les toxiques ou les médicaments sont éliminés. Plus on mange, plus on accumule de toxines. Les médicaments, diverses pollutions environnementales ou alimentaires deviennent très difficiles à éliminer alors que le foie doit sans cesse détoxifier l'organisme afin de purifier le sang.
Pour soutenir cet effort constant, il est nécessaire de s'aider de produits capables de soutenir l'intégrité du parenchyme hépatique. On le trouvera facilement dans un légume bien connu de tous, l'artichaut qui contient des substances fortement reconstructrices des cellules du foie, la silymarine, la silybine, la silydrarine et la silicristine. On les retrouve dans l'huile de cynara cardunculus qui contient une haute concentration des divers acides gras essentiels, de la vitamine E et de la provitamine A efficace dans les problèmes hépatiques, cirrhose, abus d'alcool ou de tabac ou après traitements agressifs pharmacologiques. Ces substances augmentent le taux de prostaglandines PGE1, la production de prolactine, la synthèse protéique des mitochondries hépatiques, régénèrent le parenchyme hépatique, captent les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré des cellules, maintiennent l'intégrité de la membrane mitochondriale et ont même une action préventive contre le cancer.
Voir aussi gélules d'artichaut Phyto

L'HUILE DE GERMES DE BLÉ
Elle est très riche en vitamine A, D, E, K. Rajoutez une cuillerée à votre vinaigrette pour lutter contre la fatigue et les crampes musculaires. Elle lutte contre les radicaux libres qui sont responsables en grande partie du vieillissement prématuré. En usage externe, convient à tous les types de peau en huile de beauté. L'huile de germes de blé est d'une incroyable richesse en vitamine E, puissant antioxydant de premier choix qui freine l'apparition des radicaux libres, vrai poison de l'organisme; c'est un puissant régénérateur cellulaire qui protège l'organisme du vieillissement accéléré, anti-fatigue, protège contre les substances toxiques, aide à lutter contre les crampes musculaires et les rhumatismes. Excès de cholestérol et lutte contre le mauvais, prévention des effets de l'artériosclérose. Elle intervient aussi en cas d'artérite, troubles vasculaire de la circulation chez le sujet âgé. On peut également l'utiliser sur les cheveux sains afin qu'ils gardent brillance, vigueur et volume. A utiliser sur le contour des yeux et de la bouche, pour les mains et les ongles, les peaux à risque de vergetures; toutes les dermatoses sèches pour soulager la peau irriter et assouplir l'épiderme.
Gélules en vente Phyto

Huiles en vente ici Huiles

L'HUILE DE GERMES DE MAIS
Excellente huile qui contient des acides gras polyinsaturés, à utiliser très souvent en cuisine et à mélanger avec de l'huile d'olive pour assaisonner les crudités. Il vaut mieux l'acheter en bouteilles opaques. Elle améliore ou lutte contre l'eczéma et certaines dermatoses des nourrissons.

L'HUILE DE JOJOBA
Le jojoba est un arbuste sub-tropical. Les indiens l'utilisaient comme traitement du cancer, contre les refroidissements ou pour faciliter l'accouchement. L'huile de jojoba est une cire qui contient 97 % d'esters cireux. Cette huile est un très grand fortifiant pour les cheveux; elle possède de bonnes propriétés hydratantes et elle facilite l'élimination des dépôts de sébum qui souvent sont causés par des troubles du cuir chevelu entraînant la chute des cheveux. Sur la peau du visage, elle nourrit le derme, redonne de l'élasticité, hydrate la peau car elle est très riche en insaponifiables. C'est un adoucissant extraordinaire après les bains de soleil, en masque de beauté ou sur la peau après épilation. Comme toutes les huiles de beauté, elle es nourrissante et revitalisante des peaux sèches et fatiguées car elle ne graisse pas la peau et on peut facilement l'utiliser comme base de maquillage.

Huiles en vente ici Huiles

L'HUILE DE LIN
Il possède de remarquables vertus thérapeutique et diététique par sa graine, riche à la fois en fibre et en huile polyinsaturé ce qui lui confère une double action. La graine accélère le transit intestinal car elle lubrifie les selle et augmente leur volume ce qui en fait un laxatif doux mais efficace; sa particularité est de traiter les douleurs abdominales et le colites. L'huile contenue dans ses graines qui en contiennent plus de 46 %  contient le plus fort taux d'acides gras essentiels, (AGE oméga 3) qui participent à la nutrition du cerveau, fluidifie les membranes améliorant ainsi tous les échanges cellulaires et l'équilibre nerveux; elle diminue le taux de cholestérol, avec quelques oméga 6, elle améliore la qualité de la peau. On peut consommer la graine de lin pure en en croquant.

L'HUILE DE LIS
Elle est extraite des bulbes du lys et est efficace dans les douleurs d'origine arthritique ou rhumatismale. Certains auteurs recommandent également les propriétés diurétique et expectorantes du lis. On dit que les bulbes cuits sont comestibles. Le bulbe contient des anthocyanines, oxydases, principe amer, amidon, sucres. La fleur de lis était l'emblème de la royauté française.

L'HUILE DE NOIX  OU DE NOISETTES
A conserver à l'abri de la lumière car elle rancit très vite; sa saveur fine et fruitée se marie particulièrement bien avec les salades d'endives et certains autres mets délicats. Propriétés intéressantes sur le plan biologique et nutritionnel car sa teneur en acides polyinsaturé est supérieure à celle du soja et du tournesol. On la conseille à ceux qui font de l'hypercholestérolémie en cure de deux à trois semaines à raison de 2 cuil à soupe par jour à jeun mais il faut en tenir compte dans la consommation journalière des lipides. L'huile est légèrement laxative et vermifuge. En Bretagne autrefois, on l'appliquait sur les dartres. L'huile de noisettes est ténifuge (contre le ténia).

L'HUILE DE NOYAUX DE PECHE
Elle a la faculté d'arrêter les bourdonnements d'oreille. A poser sur les dartres, diverses inflammations cutanées, les brûlures. Elle est purgative et à utiliser avec parcimonie.

L'HUILE D'OLIVE
Depuis la haute antiquité, l'huile d'olive est considérée comme le meilleur des nutriments et comme un véritable médicament, capable de soigner l'estomac, le foie et les intestins… elle est aussi considérée comme un produit de beauté.
Des médecins de l'INSERM ont prouvé qu'une alimentation de type "méditerranéen", c'est-à-dire pauvre en graisses animales et riches en huile d'olive prévenait indiscutablement les récidives d'infarctus du myocarde et d'une manière plus générale, elle est une prévention très efficace des maladies cardiovasculaires. Nous avons déjà indiqué que les graisses "saturées" c'est à dire les graisses animales mais aussi celles du beurre, crème fraîche et fromages gras favorisaient ces problèmes. L'olive noire est plus riche en huile que la verte et plus riche aussi en protéines et en hydrate de carbone ce qui le rend plus calorique. Les olives contiennent calcium, phosphore, fer et potassium et peu de vitamine A et B1 et B2.
L'olivier est, associé aux paysages méditerranéens et l'on en trouve mention dans les mythologies grecques, égyptiennes, dans la Bible, les traditions palestiniennes, d'Asie mineure, en Syrie, au Liban dont on pense que l'olivier est originaire. C'est un arbre vigoureux qui a la réputation de vivre très longtemps, dans certains jardins, on trouve des oliviers vieux de 2000 ans qui auraient été les témoins de la passion du Christ. Après la floraison, les fruits passent du vert clair au vert-jaune puis au brun violacé avant de devenir noirs, signifiant qu'ils sont murs. Les olives sont cueillies à la main ou avec de longues perches, vers décembre-janvier. On fait tomber les fruits sur des filets avant qu'ils ne tombent sur le sol. La fabrication de l'huile a lieu rapidement, au moins avant trois jours de récolte afin d'éviter fermentation et ou acidification. En France, la législation est stricte concernant les appellations: l'appellation "d'huile d'olive" exclue tout mélange et surtout les huiles obtenues par solvants ou des procédés de ré-estérification.
1.                L'huile d'olive vierge est obtenue uniquement par des procédés mécaniques et elle n'a pas subi de traitement chimique, cette mention doit être suivie de la mention "extra", "fine" ou "courante" ou "semi fine" selon le degré d'acidité. Elle peut donc être qualifiée de "produit naturel" Il existe des crus d'huiles d'olive exactement comme pour le vin, avec des appellations. On trouve l'olive de Nice, la tanche de Nyons, ogladaous, pigalès, verdales, picholine du Gard; Etc. On estime en général que les huiles d'olive du midi sont plus typées que celle du nord de la France, comme celle de Nyons qui "va" bien avec les poissons et salades. L'acidité ou le goût fruité plus ou moins selon la quantité et la provenance, plus ou moins claire, selon le mode traditionnel (pressoir ancien) ou moderne et… il existe des huiles bio dont il serait plus prudent de faire l'usage que les huiles de supermarché qui sont parfois des mélanges d'huiles d'importation.
2.                L'huile d'olive raffinée est obtenue par le raffinage d'huile vierge et dont certaines des caractéristiques organoleptiques ou autres doivent être corrigées.
3.                L'huile d'olive ou huile d'olive pure est obtenue par la coupe d'huile d'olive vierge avec de l'huile d'olive raffinée.
La composition se répartit en 93% d'acide oléique, 6 % d'acide linoléique, le 1 % restant  contient de l'acide palmitique et de l'acide stéarique.
L'huile d'olive supporte bien la cuisson mais elle est parfaite crue car c'est un fruit nature. On recommande de la faire tiédir et de la verser sur les aliments chauds. Dans de nombreux pays, la tradition voulait que l'on fasse le "pain tchintché": Une large tranche de bon pain au levain, que l'on frotte avec une gousse d'ail et que l'on arrose d'huile d'olive. Un parfait régal! Parfois, c'était le seul et unique repas. Les nutritionnistes disent qu'elle est la plus digeste des huiles et même de tous les corps gras.
Elle est excellente pour protéger les muqueuses de l'estomac, le foie, la vésicule, protège l'intestin, évite les ulcères. Prise le matin à jeun, c'est souvent un bon laxatif, environ 1 à 2 cuillerées à soupe et vous pouvez rajouter quelques gouttes de jus de citron. Elle active l'écoulement de la bile, elle est recommandée en cas de coliques néphrétiques et de constipation chronique. Elle stimule également le foie et dissout les calculs biliaires.
Son action adoucissante sur les muqueuses la recommande aux enfants atteint de gastro-entérite ainsi qu'aux vieillards et nourrissons. Elle possède une action de frein sur le processus de vieillissement des cellules nerveuses et cérébrales, elle est très riche en vitamine E que l'on surnomme la vitamine de la jeunesse et de la fertilité; elle contient peu d'oméga 3 (pour lutter contre le cholestérol, il vaut mieux préférer l'huile de tournesol, de soja ou de carthame) mais elle contient beaucoup d'oméga 9. Car l'huile d'olive est pauvre en acide linoléique mais elle riche en acide gras monoinsaturés et sa formule équilibrée aurait des effets heureux sur la prévention de l'artériosclérose et la formation de plaques dans les artères et les organes. Certains naturopathes ou médecin l'estiment plus efficace pour ramener à la normale de taux de cholestérol que d'autres huiles plus riches en acides linolénique. Ils conseillent de prendre chaque jour 40 g d'huile d'olive vierge crue à l'exclusion de toute autre huile ou corps gras, comme un véritable médicament.
A utiliser sur la peau en cas de brûlure ou coup de soleil; elle a un net effet calmant et rafraîchissant; en cosmétologie elle entre dans beaucoup de préparation de produits de beauté. Elle s'applique le soir sur le visage en petite quantité pour nourrir et embellir les peaux sèches pour "re-lipidifier" les peaux sujettes aux dermatoses sèches afin de former une barrière protectrice contre les agents extérieurs irritants. Sur les dartres, les gerçures, les crevasses, elle est très profitable. Son pourcentage en acide linoléique est le même que celui contenu dans le lait de femme et elle est donc indiquée pour stimuler la croissance de l'enfant et peut aussi être mélangée au lait de vache écrémé.
L'huile d'olive est le plus digeste de tous les corps gras; elle est bonne pour le foie, la vésicule biliaire, protège les muqueuses de l'estomac, de l'intestin, évite les ulcères. Prise à jeun, elle est laxative; elle rafraîchit la peau en cas de brûlure; elle freine le processus de vieillissement des cellules nerveuses et cérébrales; elle est très riche en vitamine E (antioxydante).

L'HUILE D'ONAGRE
Elle ne devrait jamais être utilisée par des personnes qui souffrent de certaines formes d'épilepsie, et elle peut avoir des interactions avec certains anticoagulants ou d'autres médicaments. L'onagre est une plante aux grandes et belles fleurs jaunes des régions tempérées au bord des étangs du Languedoc: la primevère du soir.
Extraite des ses graines par pression à froid, l'hui est extrêmement riche en AGE et renferme environ 72% d'acine linoléique et 10 %d'acide gamma-linolénique également appelés vitamine F; ces derniers sont des précurseurs des prostaglandines, ces substances qui agissent au niveau du cycle menstruel.
L'huile d'onagre, prise pendant la seconde partie du cycle diminue nettement le syndrome prémenstruel en agissant sur toutes ses manifestations: dépressions, irritabilité, tensions mammaires, douleurs abdominales, rétention d'eau et céphalées, grand bénéfice cardiovasculaire grâce à l'acide gamma-linolénique qui a une action régulatrice sur le taux de cholestérol sanguin, sur la tension artérielle et sur l'agréation plaquettaire.
Extraction par pression à froid: elle est extrêmement riche en acides gras essentiels (age) et renferme de plus 72% d'acide linoléique et 10% d'acide gamma linoléique, précurseurs des prostaglandines, substances qui agissent au niveau du cycle menstruel. Diminution du syndrome prémenstruel; Bénéfique au niveau cardio-vasculaire: action régulatrice sur le taux de cholestérol sanguin, la tension artérielle, l'agrégation plaquettaire. La vitamine E est la vitamine anti-vieillesse par excellence car elle est anti-oxydante: amélioration de l'état de la peau du visage et du corps.  Elle lutte contre les processus inflammatoires (rhumatismes)  en cure interne.
Gélules en vente Phyto

Huiles en vente ici Huiles

L'HUILE DE PEPINS DE COURGE
elle est spécialement indiquée dans les problèmes de décalcification et les problèmes de caries dentaires. Elle est très reminéralisante, a une action tonique sur le système nerveux vasculaires; elle est émolliente, calmante, laxative et vermifuge; utile en cas de chute de cheveux, ongles cassants, tous les problèmes de l'arbre urinaires: prostate, cystite.
Gélules en vente Phyto

L'HUILE DE PEPINS DE RAISINS

Le pépin de raisin écrasé est intéressant dans les cas de gouttes, rétention d'urine, jaunisse, diarrhées, hémorragies. Il possède des propriétés astringentes qui doivent se retrouver dans son huile.

L'HUILE DE PIGNONS
Elle est très riche en sels minéraux, phosphore, magnésium, potassium et vitamines; elle est indiquée aux personnes affaiblies ou convalescentes cependant, elle se conserve pas car elle rancit facilement.

L'HUILE DE PISTACHE
Elle a le mêmes inconvénients que l'huile de pignons mais sa saveur est plus fine et servira à assaisonner, de façon très originales, certaines salades. Elle est excellente dans les maladies du foie, les bronchites mais il faut surveiller sa contamination en aflatoxines, une petite moisissure très toxique (comme cacahuètes ou noix) et donc, il est nécessaire de veiller à sa grande qualité.

BEURRE DE KARITÉ
Il s'applique quotidiennement sur les peaux sèches et ou irritées et les peaux qui tiraillent, c'est un soin antirides. Il s'applique sur le contour des yeux et des lèvres et c'est aussi un excellent soins après rasage, très doux. On peut l'appliquer, après le bain ou la douche sur l'ensemble du corps pour adoucir l'épiderme; les pieds secs ou fatigués seront reconnaissants d'en être oints.

L'HUILE DE RICIN
L'huile de ricin possède une bonne puissance de pénétration des tissus qui l'absorbent assez facilement malgré sa viscosité lourde. Elle est anti-inflammatoire et antalgique des douleurs; elle neutralise les toxines, possède des molécules biochimiques qui la rendent très anti-bactérienne et anti-virale. L'huile de ricin non seulement renforce les défenses immunitaires de l'organisme mais possède des propriétés laxatives qui régularisent, en douceur le transit intestinal grâce à ses propriétés doucement laxative et  efficaces.
1.CONSTIPATION: la valeur d'un compte-gouttes pour les tous petits enfants, une cuillerée à café pour les plus grands, dans un jus d'orange,
chaque jour et pendant trois jours minimums mais sans dépasser ce temps. Il faudra recommencer de temps en temps si l'intestin est vraiment paresseux. Pour les adultes, on peut absorber jusqu'à deux ou trois cuillerées à café dans un jus d'orange et procéder aussi trois et recommencer si nécessaire. L'huile de ricin est un laxatif doux, lubrifiant les intestins et cicatrisant des muqueuses: en trop grandes quantités, elle devient puissant laxatif mais ce n'est pas souvent nécessaire si vous en consommez régulièrement en augmentant les quantités doucement. Cette étonnante huile dissous les matières fécales dures, déshydratés ou collantes et grasses.
2.grippe: mélanger au fond d'une tasse une cuil à café avec 10 gttes Huile. Essent. de thym ou petit grain; prendre de petites quantités dans la bouche, bien rincer
pour imprégner les muqueuses et avaler
3.douleurs articulaires: de la main, genoux, petites articulations; se masser avec de l'huile chaude, appliquer un chiffon de flanelle et conserver le plus longtemps possible; dans le dos ou les plus grandes surfaces procéder pareil et se couvrir d'un tee-shirt que l'on gardera sans le laver plusieurs jours pour le réutiliser tous les soirs ou durant tout le traitement; ne pas utiliser de synthétiques
Pour toutes les douleurs rhumatismales, mélanger 125 ml d'huile de ricin avec 30 gttes d'Huile. Essent. de sarriette et autant de cajeput; massage matin et soir
4.Rhume des foins, rhino-pharyngites: la valeur d'un compte-gouttes sur la langue, chauffer un moment et avaler; on peut en mettre aussi dans chaque narine
5.Orgelet: appliquer une compresse bien imbibée, maintenir avec un sparadrap et conserver toute la nuit
6.Conjonctivites: une goutte chaque soir dans chaque œil;
7.hémorroïdes: appliquer sur la région anale une compresse fortement imbibée d'huile de ricin, recouvrir d'une serviette et garder toute la nuit
8.acouphènes, bourdonnement d'oreille, sifflement: remplir le conduit auditif, chaque oreille, et boucher avec un tampon de coton, masser avec de l'huile le cou en remontant pour masser la lymphe
9.verrues, excroissances, durillons et autres : masser régulièrement et couvrir d'une compresse
L'huile de ricin peut également servir pour renforcer les cils, les ongles et les cheveux (en faire des cataplasmes en appliquant une feuille de papier alu le plus longtemps possible): elle re-conditionne les cheveux abîmés après déco et recoloration. 

Huiles en vente ici Huiles
   
L'HUILE DE FOIE DE MORUE

Vieux remède de grands-mères, elle présente de très bonnes vertus qu'il convient surtout de ne pas négliger. En tout premier lieu, je vous conseille de la trouver dans votre hypermarché habituel sous la forme de boites de foie de morue, fumé, à l'huile de foie de morue, justement car l'huile qui se trouve dans cette boîte est de l'huile exsudée du foie, elle est donc parfaitement naturelle. Bon, d'accord, elle "sent" très fortement et c'est bien le seul reproche à lui faire: elle contient un très fort pourcentage de vitamine D, fort rare dans l'alimentation, cette fameuse vitamine qui consolide les os, et donc stimule la croissance en général et tout le squelette en particulier et que la peau synthétise seulement quand on s'expose au soleil.
Elle est également préventive des maladies infectieuses, anti-oxydante par inactivation de certains radicaux libres, avec une action bénéfique sur la peau et les phanères. On l'utilise aussi pour favoriser le développement intellectuel des jeunes. Il y en a un tout petit peu dans les graines germées, le jaune d'œuf, les saumons, sardines, huiles végétales et le  beurre, l'emmenthal, le lait cru.
Vous pouvez trouver des produits dans des parapharmacies: capsules par ex; qui ne sentent pas du tout et chez le pharmacien, si vous demandez de l'huile de foie de morue désodorisée, bien souvent on vous vendra de l'huile de flétan qui, parait-il contient encore plus de vitamines.
En plus d'être la vitamine du squelette, la vitamine D interfère sur la formation de l'ensemble des tissus, aide au passage du calcium au travers de la membrane intestinale, aide à la relaxation et détente du système nerveux; Synthétise l'ADN et l'ARN; intervient dans la prévention des affections respiratoires.
Dans l'huile de foie de morue, il y a de la vitamine A qui, également, renforce les muqueuses et protège durant l'hiver des refroidissements, et de l'EPA et de la DHA qui, nous l'avons déjà vu précédemment, sont les fameux Oméga 3, ces acides gras essentiels et indispensables pour l'amélioration des mécanismes cellulaires et biochimiques de notre corps.
Certains auteurs disent que l'huile de foie de morue soutient la croissance, fortifie le système immunitaire et lutte contre le rachitisme.
Elle contient des substances qui inhibent la douleur ainsi que les phénomènes inflammatoires qui accompagnent l'artérite. L'huile de foie de morue est donc conseillée à tous: enfants, ados, femmes ménopausées et personnes âgées et toutes personnes ayant trop de cholestérol et pression artérielle. Elle favorise la consolidation des fractures.

L'huile de foie de requin

huile de rose musquée
Pour certains spécialistes, le requin est une survivance de la préhistoire; il s'est installé dans toutes les mers du globe et s'est magnifiquement adapté à des conditions de vie très diversifiées en occupant des "niches écologiques" diversifiées. Dans les mers chaudes, on en a plutôt peur, dans les mers froides il affectionne les grandes profondeurs où il trouve une abondante nourriture. Depuis longtemps, les pêcheurs ont été confrontés à sa présence non-désirée dans les filets de chalutage. Sa chair est bien peu consommable mais les pécheurs scandinaves s'étaient rendu compte qu'il n'avait pas que des inconvénients et que l'huile qui composait une bonne partie de son foie avait des propriétés cicatrisantes, dont ils profitaient pour soigner les multiples blessures du difficile et dur métier de pécheur. Les Japonais Tsujimoto et Toyama ont étudié l'huile de foie du requin du Groenland en 1922 et y ont trouvé des substances remarquables que l'on retrouve plus tard dans certains tissus humains; les alkyl-glycérols que l'on trouve aussi dans la plupart des tissus animaux avec des taux concentrés très divers selon l'espèce et le tissu concerné. Seuls, les végétaux semblent complètement dépourvus de ces substances étonnantes.
L'huile de foie de requin comporte également des dérivés biologiquement actifs, des alkyl-glycérols méthoxy-substitués. Cette huile fut utilisée pour cicatriser les petites plaies mais également pour renforcer les systèmes immunitaires et rendre leur forces aux convalescents, soigner les irritations respiratoires et digestives et comme traitement de certains troubles lymphatiques (ganglions enflammés notamment). Nous parlons bien ici des requins des mers du nord et des côtes du Groenland dont l'huile contient plus de vitamine A et D que celle des autres requins du globe. Cette huile de foie de requin des mers froides ne contient pas des oméga 3 comme les autres mais du squalène que l'on trouve également dans l'huile d'olive ce qui explique l'intérêt, entre autres, de cette huile dans le métabolisme du cholestérol. Dans l'organisme, le squalène est présent de manière plus particulière dans le tissu adipeux, les muscles, la paroi de la vésicule biliaire, les parois des artères, les glandes hormonales.
Sur le plan biochimique, il s'agit d'un précurseur du cholestérol (dernière étape non stéroïdienne de sa synthèse) et, outre diverses fonctions, il participe à l'élaboration de certaines hormones cortico-surrénaliennes en présence de vitamine C
Le système immunitaire n'est pas localisé à un organe mais est représenté par une multitude de fonctions, organise, dans son fonctionnement hormonal, les conditions de notre survie. C'est donc lui qui, mit en défaut, ne nous permet pas de faire face à une infection ou bien lorsque nous sommes "débordés" par le développement de cellules cancéreuses. Il est également en cause dans certaines réactions aberrantes que sont les allergies ou les maladies auto-immunes.
C'est à son dysfonctionnement que l'OMS a déclaré que "dans les dizaines d'années qui viennent, les cancers continueront de progresser pour dépasser les affections cardio-vasculaires dans les causes de mortalité". Les origines du mauvais fonctionnement de ce complexe système immunitaire sont nombreuses et nous devons bien accepter qu'elles soient directement liées à nos modes de vie et d'alimentation. Outre de nombreuses substances présentes dans notre environnement et potentiellement capables de l"affaiblir, il faut impliquer les carences importantes de notre alimentation et les déchets organiques que nous fabriquons à cause d'une alimentation déséquilibrée.
Ce constat devient largement admis désormais dans les sphères officielles de la médecine après avoir été bien compris par les naturo-hygiénistes. De plus en plus, les travaux de recherche des laboratoires internationaux se préoccupent de rechercher de nouvelles substances capables de renforcer nos défenses immunitaires. Des études commencées pourtant il y a 40 ans montrent l'activité des alkyl-glycérols sur de simples affections, telles le rhume, la grippe et d'autres infections courantes mais aussi l'asthme. On a aussi noté des résultats sur des atteintes fongiques au niveau dermatologique, notamment psoriasis. Le squalène est hypocholestérolémiant mais possède d'autres particularités moins bien étudiées encore. Le squalène endogène est bien un précurseur du cholestérol, le squalène exogène (alimentaire) n'a pas du tout les mêmes effets; en fait, il semble modifier la composition du cholestérol présent dans le sang en augmentant le taux des HDL (lipoprotéines à haute densité qui apportent le cholestérol vers les tissus où il peut se déposer). Cet effet a été confirmé sur l'huile d'olive qui contient du squalène; l'excrétion biliaire est donc augmentée.
Sa place dans la synthèse du cholestérol nous indique son intérêt dans l'amélioration de la réponse immunitaire car il est à l'origine de la formation de certaines hormones cortico-surrénalienne qui sont essentielles dans le mécanisme d'adaptation du stress et donc de la réponse immunitaire. Cette synthèse sera efficace en présence de quantités importantes de vitamine C; il permet également, la modification de la polarité électrique membranaire autorisant de meilleurs échanges entre cellule et milieu extracellulaire. Le Dr Nieper, qui à découvert les orotates et aspartates conseille le squalène dans toutes les affections dégénératives de la cellule t notamment dans la sclérose en plaque ou la sclérose latérale amyotrophique mais l'on ne peut affirmer tout ceci péremptoirement car il n'y a pas assez d'éléments consistants. Le squalène est totalement non toxique à raison de 2 à 3 g par jour, on peut le rajouter à la ration alimentaire ne traitement préventif des maladies dégénératives.
Nous consommons trop de graisses "saturées" contenue dans les produits animaux qui sont responsables des maladies cardio-vasculaires, il faut donc rééquilibrer les différents acides gras pour un apport total de lipides égal à 30% de la ration calorique soit environ 80 g de graisse ou environ 2500 calories par jour.

L'HUILE DE PALME ET PALMISTE
Le palmier à huile pousse à l'état sauvage en Afrique et certaines parties de l'Asie. Son fruit à la forme d'un régime implanté dans la couronne de palmes; les fruits a une enveloppe extérieures charnue entourant une coque dure à l'intérieur de laquelle se trouve une amande. Le palmier à huile fournit deux sorte d'huiles distinctes: l'enveloppe extérieures charnue donne l'huile de palme, liquide à température normale, de couleur rougeâtre. Cette huile a été longtemps traditionnelle en Afrique et l'amande, elle donne l'huile de palmiste qui à la différence de la précédente a été surtout utilisée en Afrique du nord et en Europe où elle sert à la fabrication de margarines, pâtes à tartiner, de pâtisseries industrielles et de plats cuisinés.
L'HUILE DE ROSE MUSQUÉE DU CHILI
Au Chili, les gens utilisent les fruits du rosier muscat en délicieuses confitures comme nous le faisons avec les fruits de l'églantier: c'est un fruit très riche en vitamine C, en sucres, en fibres. Le docteur Amin Carlos, dans les années 70 en fait l'objet de son étude. D'après son travail, les graines du fruit contiennent une huile très riche en acides gras polyinsaturés 80%. Il note que cette huile est exceptionnellement équilibrée dans les deux acides gras poly et non insaturés que notre organisme ne sait pas fabriquer et qui sont si importants. Ils ont une importance majeure dans la régénération cellulaire puisqu'ils interviennent dans la constitution de la membrane cellulaire.
Les milliards de cellules de notre organisme dont nous connaissons l'intense vie,  transforment les aliments en nutriments pleins d'énergie, échangent entre elles des ordres complexes, surveillent les intrus pour les chasser, les détruire, évacuent scrupuleusement les déchets de leurs métabolismes puis… elles meurent aussitôt remplacées.
Une durée moyenne de 7 ans souvent, hélas, ce potentiel est limité par les mauvaises habitudes ou conditions d'existence: nutrition insuffisante, mauvais fonctionnement par carences: elles n'éliminent plus les toxines, manquent d'énergie.
Les cellules de notre visage sont comme les autres cellules du corps; elles ont besoin d'être nourries pour produire des échanges avec les autres, éliminer déchets et toxines… l'élément le plus précieux pour elles, c'est un constituant de leur membrane appelé phospholipides: des acides gras complexes associés à l'acide phosphorique et une vitamine Inositol ou Choline dont le rôle primordial est de maintenir la membrane cellulaire en bon état de fonction harmonieuse. Ils sont synthétisés à partir de la vitamine F, groupement des acides gras poly-insaturés essentiels, l'acide linoléique et l'acide alpha linoléique ou à partir de la lécithine. Lors les cellules de la peau sont carencées en phospholipides, elles ne peuvent entretenir leurs membranes.
Celles-ci deviennent alors perméables et laissent échapper l'eau qui constitue les liquides intracellulaires; les échanges entre les cellules sont médiocres, les déchets ne sont plus éliminés; des rides ou vergetures apparaissent, s'approfondissent si l'on n'agit pas rapidement. En présence ces cicatrices, c'est la fabrication de nouvelles cellules qui est nécessaire à la régénération du tissu cutané; là encore, les phospholipides doivent être présents en quantité importante. A l'hôpital de Valparaiso du Chili, les études sont réalisées sur les cicatrices récentes ou non de diverses origines avec des dermatologues qui testent l'huile de rose musquée sur des brûlures, coupures, cicatrices chirurgicales ou abrasions: 97% de résultat positifs sur 1 à 4 mois de durée de traitement.  Avec cette huile la physiologie reprend le dessus puisque l'on apporte à la cellule les nutriments dont elle se nourrit habituellement: régénération épidermique; atténuation des cicatrices (brûlures, coupures); taches de vieillesse et flétrissement de la peau; maintient de la texture et de la fraîcheur de la peau, vergetures et peaux très sèches et ridées. Seule contre-indication: l'acné en cours d'évolution; Les cicatrices d'acné anciennes sont, elle, parfaitement traitées. Pour bien faire, utiliser cette huile après toute chirurgie plastique, césarienne, thyroïdectomie.
Huile en vente ici Huiles

L'HUILE DE SAUMON

richesse en acides gras essentiel polyinsaturés: EPA et DHA. Son utilisation peut faire diminuer le LDL-cholestérol, les triglycérides et prévenir ainsi l'artériosclérose sans effets indésirables; angine de poitrine, infarctus du myocarde. On pense que les huiles de poissons peuvent aider à combattre l'obésité, elle-même responsable de nombreuses pathologies cardio-vasculaire. Un laboratoire de Strasbourg a soumis un régime contenant entre 20 et 40% d'acides gras poly-insaturés à des rats qui, au bout de quatre semaines, présentaient une masse adipeuse abdominale deux fois moins importantes que celle des rats témoins. Les huiles de poisson sauvage: de saumon, de maquereau, de hareng renferment de l'acide EPA ou de l'acide DHA.
Dans ces huiles, notamment de germes de blé et de foie de morue, il y a des céramides qui sont un mélange d'acides gras agissant comme ciment entre les cellules de l'épiderme et qui favorisent l'hydratation, c'est à dire la teneur en eau de la peau. Les céramides ont, d'autre part une activité anti-radicalaires et antioxydants, donc protection du collagène cutané. Les oméga  6 composent en majeure partie les phospholipides de la membrane cellulaire et participent à bon nombre des réactions dans la protection et le contrôle de l'organisme.
Les omégas 6 sont proposés avec succès dans le traitement de maladies dermatologiques avec troubles de la kératinisation et phénomènes inflammatoires, comme le psoriasis. En s'incorporant aux membranes cellulaires et améliorant la microcirculation du derme et de l'épiderme, les acides gras à longue chaîne redonnent fluidité aux tissus et souplesse à la peau. Ils diminuent les pertes d'eau et, associés à des antioxydants, permettent d'améliorer nettement la qualité de la peau et de retarder les effets du vieillissement, en luttant contre la formation et les effets des radicaux libres.

L'HUILE DE SESAME
Elle est consommée depuis au moins 5000 ans par les peuples de l'Inde, du Japon, d'Extrême et Moyen orient. Elle est utilisée pour la préparation des condiments ou des purées tel le tahin turc; elle possède un petit goût de noisette agréable et fin. L'huile est d'un beau jaune clair; -elle est en principe obtenue par première pression à froid- est de saveur douce et se conserve des années sans rancir si elle est bien préparée dans des pots bien celés. Elle contient du sésamol qui est un très puissant anti-oxydant; de plus, elle est riche en acides gras mono et polyinsaturés, contient de la lécithine autant que le soja, deux acides aminés assez rares, méthionine et tryptophane, des vitamines du groupe B, PP et de très nombreux oligo-éléments tel le magnésium.
La lécithine est essentielle et  indispensable à la constitution des cellules nerveuses du cerveau, des nerfs et de nos organes.
Elle a la propriété, comme la plupart des huiles végétales, de filtrer les rayons ultraviolets du soleil. Elle possède le plus grand coefficient d'absorption que l'ensemble des autres. Elle nourrira les peaux très sèches en applications externes et les peaux fragiles, elle préserve l'élasticité des tissus et est antirides. Elle convient bien aux nerveux, aux travailleurs intellectuels. Elle adoucit à la fois les muqueuses et la peau; en cosmétologie, elle remplace avantageusement l'huile d'amandes douce; elle estompe les taches de l'épiderme, fortifie les ongles et les cheveux et selon certains, elle aurait des vertu anticancérigènes.

LECITHINE DE SOJA
En vente ici Lécithine

très riche en acides gras essentiels OMERGA 3, intervient efficacement pour
•                Prévenir ou lutter contre l'hyper cholestérolémie. Elle réduit et élimine progressivement les dépôts de cholestérol opérant un véritable ramonage des artères qui retrouvent leur souplesse (au début du traitement, le taux de cholestérol peut s'élever en début de cure quand les plaques de graisse se désagrègent et se dispersent dans le sang). Prévention de l'athérosclérose et des maladies cardio-vasculaires.
•                Prévenir les calculs biliaires et les éliminer; la lécithine de soja contient de la vitamine E, puissant antioxydant et hypolipémiante.
•                Contre les troubles liés à un manque de phosphore: pertes de mémoire, fatigue intellectuelle. Les phospholipides entrent dans la composition de cellules nerveuses du cerveau et leur apportent le phosphore indispensable à leur fonctionnement. Elle augmente la concentration et lutte contre les troubles passagers de mémoire. Maux de tête, insomnies, os, dents, traitement de l'ostéoporose, troubles sexuels, fatigue. La lécithine est l'aliment par excellence du cerveau; elle est également présente dans la myéline qui entoure les nerfs; elle permet ainsi de compenser les grandes dépenses d'énergie au moment d'un effort physique ou intellectuel et de mieux récupérer;
•                En cas de diabète, d'affection hépatique
EN RÉSUMÉ : la lécithine est bonne pour le cerveau, le cœur, le foie, la peau, les cheveux, la prévention des calculs biliaires et, surtout dans la prévention des maladies cardio-vasculaires; elle lutte contre le coup de pompe, le stress, la fatigue, en convalescence; En cas d'effort à fournir, de surmenage. La lécithine de soja est aussi bien indiquée aux enfants, qu'aux personnes âgées, aux convalescents, aux sportifs tout autant qu'aux intellectuels. En cure de un à deux mois, pouvant aller jusqu'à un an, à intervalles réguliers, surtout à partir de la quarantaine, âge critique pour le cholestérol comme la prise de poids, la mémoire défaillante. Ses effets bénéfiques se font sentir de façon progressive. Limitation du durcissement artériel par le cholestérol. Nutrition cellulaire, notamment des cellules nerveuses et du cerveau.
Les isoflavones, également appelés phyto-hormones se trouvent à l'état naturel dans le soja. Des tests scientifiques ont prouvé que les isoflavones agissent sur le bien-être de la femme en période de ménopause, en réduisant les bouffées de chaleur. Ils préviennent également les troubles de l'ostéoporose. La lécithine de soja agit également sur l'équilibres des cellules de l'œil, en particulier les cellules de la rétine. La membrane cellulaire est composée d'une double couche de phospholipides. Chaque phospholipide regroupe des acides gras essentiels EPA et DHA. C'est donc le complément nutritionnel privilégié des membranes cellulaires de l'œil.

L'HUILE DE TOURNESOL
La culture du tournesol était déjà développée en Amérique lors de l'arrivée des conquistadors. Le tournesol occupe aujourd'hui le troisième rang de la culture des oléagineux. A la pression on obtient un liquide 'un jaune intense, pouvant aller jusqu'à l'orangé, d'odeur légère, agréable de saveur douce. Elle est très riche en acides gras, de 60 à 70%, vitamine E. Recommandée pour artériosclérose, lourdeurs d'estomac, troubles nerveux. Elle a une bonne action sur les muqueuses, le système nerveux et les glandes endocrines. C'est une huile sensible à la lumière, l'air et la chaleur et peut s'oxyder vite; c'est pour cela que l'on ne la conseille pas pour les fritures mais plutôt crue pour les salades.

L'HUILE DE VISON
Comme toutes les huiles de beauté, elle est excellente contre les rides; elle tonifie, adoucie et hydrate l'épiderme, notamment les peaux sèches.
VITAMINE E ou tocophérols - Liposoluble. Sensible à l'air, la lumière, la chaleur - L'alpha tocophérol est la fraction la plus active
Unité = mg de di-a-tocophérol - 1 mg = 1 UI 6 Symptôme de carences: Mauvaise assimilation et protection des acides gras essentiels (vit. F) - Perturbations hormonales (hypophyse et glandes sexuelles) - Mauvaise qualité de la peau (ride, peau sèche, cicatrisation difficile). Peut provoquer troubles hépatique ou biliaires et entraîne stérilité ou impuissance. Note: en cas d'excès, peut  provoquer des troubles de la thyroïde et des surrénales - Fonctions essentielles Antioxydant majeur - facteur important de fécondité - Protège l'organisme contre le vieillissement accéléré par son action anti-rancissement des graisses de l'organisme - Anti-radicaux libres – Protège l'action de la vitamine A, aide au métabolisme des lipides. Antifatigue, améliore la réponse immunitaire et protège contre les substances toxiques - Equilibre général – tonus musculaire et nerveux - Aliments L'huile de germe de blé, Les graines germées, les huiles végétales vierges - Les fruits secs oléagineux et les céréales complètes salade, cresson, épinards, choux, asperges, avocats, lait, beurre, œufs - Doses journalières Enfants 8 UI - Ado filles 12 UI - Ado garçons 12 UI - Femmes 12 UI - Hommes 12 UI - F enceinte 12 UI - F allaitantes 12 UI - 3e âge 12 UI. La vitamine E est stockée dans le foie, les tissus adipeux, les muscles -Synergies d'action  - Acides gras essentiels (AGE) - Vitamine A -  Vitamine C - Zinc, Sélénium - Compléments naturels Huile de Germes de blé - Germes de blé en paillettes - Tocophérols concentrés en capsules de 200 ou 500 mg
ABSORBEE AVEC DE LA VITAMINE C AUGMENTE DE 60% LA PROTECTION CONTRE LA MALADIE D'ALZHEIMER



Huiles

Huile de noisettes

Corylus avellana
Le noisetier est reconnu pour ses bienfaits contre le diabète, le mauvais cholestérol(LDL) et pour une normalisation du transit intestinal.
Les principaux actifs du noisetier sont les flavonoïdes et les tanins. Mais il est également riche en cuivre, en fibres et en acides gras. La noisette dispose également de zinc, qui participe à la cicatrisation des plaies, aux actions immunitaires ou encore au bon développement du fœtus. La noisette contient plusieurs vitamines, et notamment de la vitamine E qui agit contre le vieillissement cellulaire. La noisette est également riche en acides pantothéniques (vitamine B5).
Les feuilles, les fruits (les noisettes), l'écorce, les chatons (les inflorescences) sont les parties du noisetier utilisées en phytothérapie.
Utilisation interne
Effet antioxydant : agit contre le vieillissement cellulaire. Efficace contre des maladies infectieuses et contre les rhumatismes. Contribue à lutter contre le mauvais cholestérol. Effet apaisant: contre la fatigue mentale et le stress. Contribue à lutter contre le cancer du côlon et contre l'anémie. Propriétés contre la diarrhée.
Cicatrisante: soigne les ulcères, les dermatoses et les plaies.
Contient de la biotine, bonne pour la myéline. Les noisettes peuvent aussi se manger, sans subir aucune transformation, lors des deux premiers repas de la journée.
Consommer de la noisette chaque jour contribue à diminuer le risque de maladies cardio-vasculaires. Elle ralentit le vieillissement des cellules et permet de lutter contre le cancer du côlon. Ce sont les composés antioxydants qui réduisent ces maladies. Le noisetier a également une action contre le diabète et contre le mauvais cholestérol.
Certains éléments du noisetier possèdent des propriétés amaigrissantes.
Celles-ci seraient dues aux fibres contenues dans le fruit. Cette plante est aussi un excellent cicatrisant et dispose par ailleurs de propriétés anti-oxydantes, lesquelles permettent un net ralentissement du vieillissement des cellules Les fibres contenues dans la noisette aident à normaliser le transit intestinal. La plante permet aussi de soulager les états fiévreux. Enfin, le noisetier est reconnu pour ses actions anti-inflammatoires.
Tradition
Noisettes et huile
Mangées telles quelles, crues ou cuites, on les faisait également bouillir dans de la soupe, ou bien on les séchait et les mettait de côté pour l'hiver.
Faite les cuire (ainsi que d'autres noix) avec de la semoule ou de la soupe de maïs, ou bien, réduisez-les en poudre et les ajouter aux puddings et aux pains.
Fabrication maison: faites bouillir des noisettes pour obtenir de l'huile qu'il suffit ensuite de recueillir à la surface de l'eau. Cette huile est à consommér avec du pain, des pommes de terre, de la citrouille, de la courge, du maïs…
Les tourteaux peuvent être consommés avec des pommes de terre écrasées ou autres légumes.
Faites en des galettes avec des baies, du beurre, à mettre à sécher à four doux et à consommer comme des petits gâteaux.
Les feuilles: les feuilles constituent un bon tonique veineux et, un bon vasoconstricteur, ce qui les rend utiles dans le traitement des varices, des troubles circulatoires et de l'œdème des jambes.
En usage externe, elles sont cicatrisantes, particulièrement en cas de dermatoses.
L'écorce: par voie interne, l'écorce est fébrifuge et on s'en est servi pour soigner les états fiévreux. Par voie externe, elle est cicatrisante, particulièrement s'il s'agit d'ulcères et de plaies atones.
Les chatons: les chatons sont diaphorétiques (c'est-à-dire qu'ils font transpirer) et amaigrissants.
Les feuilles se préparent en infusion à raison de 25 grammes par litre d'eau bouillante qu'on laisse macérer toute la nuit. L'écorce des jeunes rameaux et les chatons, se préparent en décoction, à raison de 25 grammes par litre d'eau pour la première et de 30 grammes par litre d'eau pour les derniers.
Enfin, sans être médicinal, le " lait " que l'on tire de la noisette agirait doucement sur les intestins en améliorant leur fonctionnement.
Contre-indications
Les personnes allergiques aux fruits à écale et aux oléagineux ne doivent pas consommer de noisettes.
Cependant, la noisette peut provoquer le syndrome d'allergie orale ou syndrome pollen -aliment. En général, ce sont les individus déjà sensibles aux pollens qui développent cette autre forme d'allergie.
Soin des peaux mixtes à grasses, acné et points noirs; prévention et réparation des vergetures et cicatrices; acné juvénile et acné d'adulte; acné solaire; boutons blancs et/ou purulents; points noirs; points blancs; Imperfections cutanées; cicatrices et traces
La noisette est le fruit oléagineux contenant la plus forte teneur en lipides. L'huile obtenue par pression à froid des noisettes est très douce et possède un goût et une odeur très appréciés des gastronomes...
Son fort taux en acide oléique lui procure des propriétés adoucissantes hors du commun utilisées en cosmétique. Très sèche, l'huile de noisette pénètre en profondeur et convient parfaitement aux massages et aux frictions aromatiques. Elle est conseillée pour prévenir et réparer les vergetures et les cicatrices car elle permet d'assouplir la peau en la rendant plus élastique.
L'huile de noisette est également réputée pour réguler la sécrétion de sébum, c'est donc l'huile idéale pour les peaux mixtes à grasses et les peaux acnéiques.
L'huile de noisette aide votre peau à se débarrasser des problèmes cutanés comme l'acné, les boutons ou les points noirs. Elle apaise, protège et purifie votre peau de manière efficace et durable.
Nettement plus agréable, votre peau retrouve équilibre et beauté en un seul geste.
Elle convient parfaitement aux peaux grasses et à problèmes. Extrêmement riche en acides gras insaturés, elle régule l'excès de sébum (responsable de l'acné et des boutons), calme votre peau et améliore l'apparence des cicatrices causées par l'acné et les boutons. Elle est idéale pour calmer les éruptions cutanées et les rougeurs. L'huile de noisette améliore la texture de votre peau.
Elle laisse votre peau douce, satinée et parfaitement traitée. Sans laisser de sensation de gras après application, l'huile de noisette pénètre parfaitement et laisse votre peau délicieusement parfumée. Non comédogène, l'huile de noisette ne favorise pas l'apparition de boutons et est hypoallergénique.
Support des frictions aux huiles essentielles
Précaution
La noisette peut entraîner des allergies notamment chez les sujets sensibles aux fruits à coque. Il est impératif de faire un test d'application de l'huile dans le pli du coude avant toute utilisation de cette huile.
Soins du visage
Dans le cadre d'un soin anti imperfections (boutons purulents, points noirs...): Appliquez-la pure en légère couche sur votre peau et plus particulièrement sur les zones à problème. Effectuer de petits mouvements circulaires jusqu'à pénétration complète de l'huile. Si vous avez eu la main lourde, en cas d'excédent, essuyez doucement à l'aide d'un coton.
Synergie
Pour le soin des peaux mixtes, grasses ou à imperfections: huile végétale de Jojoba, huiles essentielles de Tea-tree et de Sauge sclarée. H.E.
Dosage
Pour faire des infusions ou des décoctions, plusieurs parties du noisetier seront utilisées.
Laisser macérer les feuilles plusieurs heures, 25 g par litre d'eau et en prendre 2 tasses par jour.
Les chatons peuvent être aussi préparés en décoction. Les doses prescrites sont de 50 g par litre d'eau. Il faut les faire bouillir durant trois minutes, puis les laisser reposer durant quinze minutes avant de filtrer. Il est particulièrement conseillé de prendre une tasse à la fin de chaque repas pour obtenir un effet amincissant.
La recherche
Les travaux de recherche récents sur le noisetier se penchent sur le contenu du bois de noisetier. Les chercheurs s'interrogent sur les réels pouvoirs et possibilités qu'il pourrait offrir, et plus précisément sur les effets des colliers et des bracelets portés à long terme.
Vendue ici: Huile
Huiles



Avertissement

Toutes les informations données ici le sont à titre indicatif. Veuillez ne pas (ne jamais) cesser le traitement médical habituel conseillé par votre médecin ou votre spécialiste.
Avant d'utiliser un quelconque produit acheté dans le site www.biotine-sep.com
veuillez demander conseil auprès d'un membre diplômé  reconnu par l'Etat français et les Ordres professionnels: médecin, médecin spécialiste, pharmacien pour être sûr-e que la tisane, gélule, ou HE ou autres produits dit de phytothérapie ne sont nullement contre-indiqués avec votre traitement allopathique habituel.
Respectez la posologie indiquée sur les produits.
Merci de votre vigilance.

   

Lipides


Copyright © 2014. Tous droits réservés.
Mentions légales
www.josyanejoyce.com
www.biotine-sep.com
www.tradi-cuisine.com
www.legende-des-siecles.com
www.cuisine-toulousaine.com
www.joyce-voyance.com
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.sexytoys-joyce.com
www.moins2rides.com
www.on2nocives.com
www.joyce-reves.com