LES ESSAIS THÉRAPEUTIQUE VALIDÉS!



Millions de merci pour les scientifiques et ceux qui ont pris des risques financiers pour nous


MedDay annonce un symposium satellite

vendredi 27 octobre 2017, 08:43
et présente des données supplémentaires sur le MD1003 dans la sclérose en plaques progressive lors du congrès ECTRIMS-ACTRIMS
Présence de MedDay au stand D30 lors du congrès
Paris, France, le 26 octobre 2017 – MedDay, société pharmaceutique pionnière axée sur le traitement des affections du système nerveux, annonce un symposium satellite lors du 7 e congrès conjoint ECTRIMS – ACTRIMS, du 25 au 28 octobre 2017, à Paris, France. Le symposium " Nouveaux horizons dans la sclérose en plaques progressive " se tient à 07:45 – 08:45 CET aujourd'hui, Hall D (Amphi Bordeaux) et il sera présidé par le Dr Jack Antel (Canada) et le Dr Don Mahad (Royaume-Uni). Les présentations seront suivies d'une session Q&R.
Les présentations au cours du symposium satellite sont les suivantes:
Introduction (07:45 – 07:50)
Nouvelle classification et nouveaux défis dans la sclérose en plaques (SEP) progressive
B.A. Cree, San Francisco, États-Unis (07:50 – 08:05)
Le point sur les mécanismes impliqués dans la dégénérescence neuronale
M. Kerschensteiner, Allemagne (08:05 – 08:15)
Innovation dans la SEP progressive: l'approche métabolique
O. Gout, France (08:15 – 08:25)
Réadaptation dans la SEP progressive: de l'évaluation au traitement
M. Haupts, Isselburg-Anholt, Allemagne (08:25 – 08:35)
Q&R et clôture de la rencontre (08:35 – 08:45)
"Le MD1003 a le potentiel pour être l'un des premiers traitements de la sclérose en plaques progressive en Europe après avoir prouvé son efficacité et son innocuité chez les patients atteints de SEP progressive primaire et secondaire", a indiqué Frédéric Sedel, directeur général et cofondateur de MedDay. " Nous continuons à voir des données supplémentaires encourageantes pour le MD1003 après les résultats positifs de l'étude de phase III MS-SPI et nous sommes engagés pour améliorer la vie des patients en nous attaquant au besoin médical non satisfait dans la SEP progressive et d'autres affections du système nerveux central".
De plus, le Dr Douglas Arnold donnera aujourd'hui, à 14:00 – 15:30, une présentation orale, intitulée: "Le MD1003 dans la sclérose en plaques progressive: résultats des IRM cérébrales à 24 mois de l'étude MS-SPI" . La présentation abordera les données IRM volumétriques des IRM à 24 mois de l'étude MS-SPI, qui révèlent une diminution des volumes du cerveau total et de la substance grise dans le bras MD1003 versus placebo. Une diminution de ces volumes a également été observée dans le groupe placebo passé au MD1003. Aucune différence entre les groupes n'a été observée au mois 24 et, dans l'ensemble, ces résultats sont compatibles avec un phénomène de pseudo-atrophie lié à une diminution du volume d'eau dans le parenchyme cérébral après l'instauration du traitement par le MD1003. Ceci est compatible avec le mécanisme d'action du MD1003 visant à augmenter le métabolismeénergétique cérébral.
MedDay présente également lors du congrès, au travers de plusieurs posters, de nouvelles données cliniques sur MD1003 dans le traitement de la sclérose en plaques progressive.
MD1003, une formulation de biotine pharmaceutique à haute dose (hdPB), est aussi actuellement en cours d'évaluation dans le cadre d'une étude clinique à grande échelle, l'étude SPI2, afin de confirmer l'efficacité du MD1003 chez les patients atteints de sclérose en plaques progressive. Le médicament est déjà disponible dans certains pays européens dans le cadre de programmes d'autorisation temporaire d'utilisation.

À propos du MD1003
Le médicament le plus avancé de MedDay, le MD1003, est une formulation brevetée de biotine pharmaceutique à haute dose (hdPB) en cours de développement pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP) progressive et d'autres maladies démyélinisantes. Le MD1003 a montré une efficacité dans une étude contrôlée en double aveugle randomisée contre placebo chez des patients atteints de sclérose en plaques progressive. Le MD1003 a un mode d'action unique, agissant sur deux cibles potentielles de la forme progressive de SEP: (1) il active le cycle de Krebs, la principale voie de production d'énergie qui protègerait les neurones de la dégénérescence axonale et (2) il active les acétyl-CoA carboxylases (ACC1 et ACC2), des enzymes limitantes de la synthèse des acides gras nécessaires à la réparation de la myéline.
En avril 2015, l'étude clinique pivot de phase III, l'étude MS-SPI, a atteint son critère principal d'évaluation et ainsi prouvé l'efficacité et l'innocuité du MD1003 dans le traitement des formes progressives primaire et secondaire de SEP. Les données ont été publiées dans Multiple Sclerosis Journal .
Des données supplémentaires de l'étude ont montré que les patients présentaient une amélioration de l'impression clinique globale de changement évaluée à la fois par le médecin et par le patient à 12 mois. MedDay a déposé auprès de l'Agence Européenne du Médicament (EMA) une demande d'autorisation de mise sur le marché du MD1003, qui est actuellement en cours d'évaluation.
Le MD1003 est également en cours d'investigation dans le cadre d'une étude clinique à grande échelle, l'étude SPI2, afin de confirmer l'efficacité du MD1003 chez les patients atteints de sclérose en plaques progressive. Il est déjà disponible dans certains pays européens dans le cadre d'une autorisation temporaire d'utilisation programme d'accès précoce.
À propos de MedDay
MedDay est une société pharmaceutique internationale pionnière qui cible le métabolisme cérébral pour traiter les maladies du système nerveux. La société a été fondée en 2011 par Frédéric Sedel, MD, PhD (directeur général), un neurologue et neuroscientifique de premier plan, et par Guillaume Brion, MD (directeur des opérations), qui possède 25 années d'expérience dans le domaine du développement des médicaments et de la recherche clinique au sein de l'industrie pharmaceutique. Le médicament le plus avancé de la société, le MD1003, est une formulation de biotine pharmaceutique à haute dose (hdPB) développée pour la sclérose en plaques progressive et d'autres maladies démyélinisantes. Le pipeline de R&D comporte également le MD1103 pour les troubles du spectre autistique et le MD1105 pour la maladie d'Alzheimer.
MedDay explore le métabolisme cérébral sur sa plateforme de recherche en métabolomique, SPECMET, qui lui permet d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. SPECMET analyse le liquide céphalo-rachidien (LCR) de patients atteints de diverses affections du système nerveux central (SNC) afin d'identifier les perturbations dans certaines voies métaboliques. Des molécules connues pour agir sur ces voies métaboliques sont ensuite sélectionnées et développées. SPECMET a été mise au point en collaboration avec le Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA) et, en mars 2017, MedDay a acquis la division santé de Profilomic SA, une société innovante née au CEA en 2010, renforçant les capacités de recherche de MedDay à un moment où la société souhaite étendre son pipeline.
Parmi les actionnaires de MedDay figurent des investisseurs comme Sofinnova Partners, InnoBio, Edmond de Rothschild Investment Partners et Bpifrance Large Venture. MedDay a son siège à Paris, et développe ses filiales en Europe (Allemagne, Angleterre, Pays Bas, Danemark, bientôt en Italie et en Espagne), ainsi qu'aux Etats Unis.
Pour plus d'informations, veuillez consulter le site: www.medday-pharma.com . Suivez-nous sur Twitter: @MedDayPharm.
Contact:
MedDay Pharmaceuticals
E-mail: contact@medday-pharma.com
Consilium Strategic Communications
Mary-Jane Elliott, Sukaina Virji, Laura Thornton, Melissa Gardiner
Tél.: +44 (0)20 3709 5700
E-mail: medday@consilium-comms.com

C'est excellent pour nous

La flore intestinale, ou microbiote intestinal, joue un rôle important dans la santé en général, pour la digestion, l'immunité, la prévention des allergies, mais aussi dans la santé mentale ou l'inflammation. Malheureusement, ce microbiote est souvent malmené par l'abus d'antibiotiques, mais aussi les pesticides, les additifs et même les édulcorants. Alors quels aliments inclure à votre régime alimentaire pour favoriser les "bonnes bactéries" qui vont améliorer notre santé?
Les aliments fermentés
Les aliments fermentés comprennent des boissons alcoolisées (vin, bière…), le vinaigre, le thé, les fromages et yaourts, le soja, le pain, la choucroute, et de nombreuses préparations traditionnelles à travers le monde. La fermentation est une réaction catalysée par des micro-organismes. Certains d'entre eux sont qualifiés de probiotiques car ils semblent favoriser un bon état de santé général, y compris mentale. Dans une revue de littérature sur les relations entre aliments fermentés et santé mentale, les auteurs soulignent que 35 % des bactéries lactiques survivent à l'acidité de l'estomac. Toutes ces bactéries ne sont pas forcément bénéfiques, mais la consommation d'aliments traditionnels fermentés favorise la diversité microbienne intestinale.
PERSONNELLEMENT: depuis deux ans, je bois énormément du lait fermenté. C'est excellent pour la digestion, surtout quand on ne marche pas beaucoup....
Est-ce pour cela que depuis deux ans je suis "stable" et que ma sep pp ne progresse plus?
Le lait fermenté, dans les régions Bretagne, c'est le lait ribot
Si vous voulez le fabriquer vous même vois sur mon autre site
www.tradi-cuisine.com

pour 1 litre de lait entier: deux petits suisses: battre durant quelques minutes. Laissez à température ambiante.
Attendez trois-quatre jours pour en boire. Secouez chaque fois que vous vous versez un verre. Ne pas mettre au réfrigérateur!
Ou bien achetez du lait fermenté halal, on en trouve désormais dans les hyper français.

Sclérose en plaques secondaire progressive (SPMS)

vendredi 26 août 2016, 07:32
Un traitement expérimental BAF312 (siponimod) contre la sclérose en plaques secondaire progressive (SPMS).
Novartis revendique un succès d'étape pour son traitement expérimental BAF312 (siponimod) contre la sclérose en plaques secondaire progressive (SPMS). L'étude de phase III Expand a atteint son critère primaire de réduction du risque de progression de la maladie par rapport à un placebo, expose le laboratoire rhénan jeudi dans un communiqué.
Le programme de recherche doit faire l'objet d'une présentation plus détaillée lors du congrès du Comité européen pour le traitement et la recherche contre la sclérose en plaques (Ectrims), qui se tiendra à Londres en septembre.

Infos plus

vendredi 9 octobre 2015, 11:30
Frederic Sedel, président de MedDay, a déclaré au sujet des résultats de l'étude: " C'est la première fois qu'un médicament est capable à la fois de ralentir le taux de progression de la maladie et d'entraîner une amélioration d'une proportion significative de patients atteints de SEP progressive. Nous attendons les résultats des autres critères secondaires et des études d'IRM qui sont susceptibles d'apporter des données complémentaires sur le mécanisme d'action. En outre, un deuxième essai de phase III contrôlé contre placebo est en cours visant à évaluer l'effet du MD1003 chez des patients atteints de SEP et présentant une perte de la vision suite à une névrite optique chronique. Les résultats de cet essai devraient être disponibles avant la fin de l'année et d'après les discussions que nous avons engagées avec les régulateurs, nous pourrions soumettre par la suite une demande d'autorisation de mise sur le marché".
À propos de MD1003
Le MD1003 est un médicament expérimental qui pourrait à la fois favoriser la myélinisation et renforcer l'apport d'énergie dans la transmission des impulsions neurales. Le MD1003 est un ingrédient pharmaceutique actif administré à la dose de 300 mg par jour, breveté dans l'Union Européenne et aux États-Unis pour son utilisation dans la sclérose en plaques. Le MD1003 a un mécanisme d'action susceptible d'agir sur deux cibles associées à la SEP progressive : (1) il active les acétyl-CoA carboxylases (ACC1 et ACC2), les enzymes cinétiquement limitantes dans la synthèse des acides gras nécessaires à la synthèse de la myéline ; et (2) il active le cycle de Krebs dans les axones démyélinisés afin d'accroître la production d'énergie.
La preuve de concept du MD1003 a été obtenue dans le cadre d'une étude pilote ouverte menée chez 23 sujets atteints de SEP progressive primaire et secondaire. Les résultats ont été positifs, avec une proportion importante de sujets présentant une amélioration clinique au cours du temps. L'efficacité du traitement a également été évaluée à l'aide d'études d'électrophysiologie et de spectroscopie par résonance magnétique.
À propos de la SEP progressive
La SEP est la maladie neurologique incapacitante la plus fréquente chez l'adulte jeune, les premiers symptômes se manifestant généralement entre 20 et 40 ans. Dans la majorité (85 %) des cas, les patients connaissent une phase initiale de dysfonctionnement neurologique de type récurrent-rémittent (SEP-RR), qui se transforme généralement en forme progressive secondaire de la maladie (SEP-SP) lors de l'évolution clinique ultérieure. Une fois la phase progressive de la SEP déclarée, les patients connaissent une aggravation progressive du handicap neurologique, qui entraîne des troubles de la vision et de la marche, des problèmes d'incontinence, des modifications cognitives, de la fatigue et des douleurs. La SEP progressive primaire (SEP-PP) caractérisée par une progression dès le début de la maladie est moins fréquente et touche 10 à 15 % des patients.
Malgré ces différents phénotypes cliniques initiaux, le délai avant d'atteindre certains niveaux d'incapacité et l'âge auquel ces niveaux sont atteints sont similaires chez les patients atteints de SEP-PP et de SEP-SP. Des recommandations récentes ont donc proposé de regrouper la SEP-PP et la SEP-SP en une seule entité dénommée " maladie progressive ". La prévalence globale des patients atteints de maladie progressive est estimée à au moins 40 % de l'ensemble des patients atteints de SEP.
Conseil scientifique consultatif
Professeurs Alan Thompson (président, UCL, Royaume-Uni) et Jack Antel (McGill, Canada), Dr Robert Fox (Cleveland, États-Unis), professeurs Reinhard Hohlfeld (Munich, Allemagne), Jean Pelletier (Marseille, France), Per Soelberg Sorensen (Danemark) et Ayman Tourbah (Reims, France, investigateur coordonnateur de l'étude

Référence
1Sedel, et al. Mult Scler Relat Disord. 2015 Mar;4(2):159-69
Pour plus d'informations, veuillez contacter:
MedDay Pharmaceuticals
Email: contact@medday-pharma.com
Consilium Strategic Communications
Mary-Jane Elliott, Jonathan Birt, Ivar Milligan, Laura Thornton
Tél : +44 (0)20 3709 5700
Email : medday@consilium-comms.com

samedi 18 avril 2015, 16:28
MedDay annonce l'atteinte du critère principal de son étude pivot de phase III sur le MD1003 chez des patients atteints de sclérose en plaques progressive
MedDay, une société biotechnologique axée sur le traitement des troubles du système nerveux, annonce aujourd'hui que le critère principal de son essai clinique pivot MS-SPI a été atteint. L'essai MS-SPI portait sur l'efficacité et l'innocuité de MD1003, une biotine de qualité pharmaceutique hautement concentrée, prise à une dose quotidienne de 300 mg dans le traitement de la sclérose en plaques progressive.
Le critère principal de l'étude était la proportion des patients qui démontraient une amélioration après neuf mois de traitement, avec confirmation après douze mois de traitement. Les résultats seront présentés pour la première fois à l'occasion de la séance plénière sur les essais cliniques qui se tiendra le vendredi 24 avril à midi, heure de l'Est, au congrès annuel de l'American Academy of Neurology (AAN) à Washington D.C.
"Il est très encourageant que le critère principal ait été atteint malgré le fait que nous avons placé la barre très haute en ce qui concerne la réponse au traitement. Ce résultat, qui sera annoncé le 24 avril à l'AAN, en même temps que les analyses à l'appui et les données sur l'innocuité, suggère que le MD1003 pourrait contribuer de manière importante et efficace au traitement de la sclérose en plaques progressive primaire et secondaire", a déclaré le professeur Ayman Tourbah, chercheur principal de l'étude, département Neurologie du CHU de Reims, en France.

"Nous avons consulté les agences de réglementation américaines et européennes à propos de la conception de l'essai et du dosage et nous sommes heureux que les résultats démontrent une amélioration après un an de traitement chez les patients atteints de sclérose en plaques progressive et aggravante", a affirmé Frédéric Sedel, MD, président-directeur général de MedDay.
À propos de MS-SPI
MS-SPI est un essai multicentrique randomisé à double insu contrôlé par placebo (2:1) visant à évaluer le MD1003, à une dose quotidienne de 300 mg chez des patients atteints de sclérose en plaques progressive et dont la maladie a progressé au cours des deux années précédant l'inscription à l'étude.
Au total, 154 patients présentant au départ de l'étude un score EDSS (échelle étendue d'incapacité) compris entre 4,5 et 7 ont été recrutés à partir de 16 centres
Le critère principal de l'étude était la proportion des patients présentant une amélioration après neuf mois de traitement (M9), confirmée après douze mois de traitement (M12). L'amélioration était définie soit comme une diminution du score EDSS (d'au moins 1 point pour un score EDSS ?5,5 en début d'étude et de 0,5 point pour un score EDSS ?6), soit comme une amélioration d'au moins 20 % du score au test TW25 (test mesurant la vitesse de marche du patient sur une distance de 25 pieds [7,62 m.]). La comparaison s'est fondée sur les meilleurs scores EDSS et TW25 obtenus lors des visites de sélection et de randomisation.
Les principaux critères secondaires évaluaient l'effet du MD1003 dans la stabilisation ou le ralentissement du taux de progression de la maladie. Ces critères incluent la variation du score EDSS entre le début de l'étude et le M12, la proportion de patients présentant une amélioration à M9, confirmés à M12, et la variation du score obtenu au test TW25.
La sclérose en plaques est la maladie neurologique invalidante la plus courante chez les jeunes adultes, les premiers symptômes se manifestant généralement entre 20 et 40 ans. Dans la majorité des cas (85 %), les patients connaissent une phase initiale de type poussées-rémissions qui se caractérise par des attaques aiguës d'atteintes neurologiques et de rechute (RRMS), qui se transforme généralement en une sclérose en plaques progressive secondaire (SPMS) lors de l'évolution clinique ultérieure. Une fois la sclérose en plaques entrée dans sa phase progressive, les patients connaissent une aggravation graduelle de l'incapacité neurologique, pouvant entraîner des problèmes de vision, des difficultés à marcher, de l'incontinence, des changements cognitifs, de la fatigue et des douleurs. La forme progressive primaire de sclérose en plaques (PPMS), caractérisée par une progression de la maladie dès le départ, est moins courante, affectant de 10 à 15 % des patients.
Malgré ces différents phénotypes cliniques initiaux, la période qui s'écoule avant d'atteindre certains niveaux d'incapacité et l'âge auquel ces niveaux sont atteints sont similaires pour les patients atteints de PPMS et de SPMS. En conséquence, des directives récentes ont proposé de regrouper la PPMS et la SPMS en une seule entité dénommée « maladie progressive ». On estime que la prévalence globale des patients atteints d'une maladie progressive correspond à au moins 40 % de tous les patients atteints de sclérose en plaques.
Des renseignements sur la séance plénière et la liste des présentations de résultats lors du congrès annuel 2015 sont présentés sur le site Web de l'AAN à l'adresse suivante : www.aan.com/conferences/2015-annual-meeting.

A propos de MD1003
Le MD1003 est un médicament expérimental qui pourrait à la fois favoriser la myélinisation et renforcer l'apport d'énergie dans la transmission des impulsions neurales. Le MD1003 est un ingrédient pharmaceutique actif lorsqu'il est administré à une dose de 300 mg par jour. Il est breveté dans l'UE et aux États-Unis pour ce dosage et une utilisation dans le traitement de la sclérose en plaques. Le MD1003 a un mode d'action susceptible d'influer sur deux cibles liées à la sclérose en plaques progressive : (1) il active les acétyl-CoA carboxylases (ACC1 et ACC2), des enzymes limitant la synthèse des acides gras à longue chaîne requis pour la synthèse de la myéline, et (2) il active le cycle de Krebs dans les axones démyélinisés afin d'accroître la production d'énergie.
La validation de principe du MD1003 a été obtenue lors d'une étude pilote à étiquetage en clair auprès de 23 sujets atteints de sclérose en plaques progressive primaire et secondaire. Les résultats ont été positifs, jusqu'à 90 % des sujets présentant une amélioration clinique avec le temps. L'efficacité du traitement a également été évaluée à l'aide d'études d'électrophysiologie et de spectroscopie à résonance magnétique. Les résultats ont été publiés cette année dans le Journal of Multiple Sclerosis and Related Disorders. Pour de plus amples renseignements sur l'étude, consultez la page suivante : www.msard-journal.com/article/S2211-0348(15)00006-1/abstract.
Conseil scientifique consultatif
Professeurs Alan Thompson (président, UCL, Royaume-Uni) et Jack Antel (McGill, Canada), Dr Robert Fox (Cleveland, États-Unis), professeurs Reinhard Hohlfeld (Munich, Allemagne), Jean Pelletier (Marseille, France), Per Soelberg Sorensen (Danemark) et Ayman Tourbah (Reims, France, principal chercheur de l'étude)



HISTOIRES FANTASTIQUES


MedDay fournit une mise à jour sur l'étude MS-ON sur le MD-1003 

mercredi 2 décembre 2015, 09:41
C'est la seconde étude contrôlée par placebo portant sur la thérapie MD1003 pour le traitement des patients atteints de sclérose en plaques 
L'accent est mis sur les patients atteints de perte visuelle chronique suite à une névrite optique 
Les résultats de l'analyse du sous-groupe atteint de névrite optique progressive sont conformes à ceux de l'essai en cours MS-SPI et soutiennent le potentiel de la thérapie MD-1003 chez les patients atteints de sclérose en plaques les plus difficiles à traiter
Les tous derniers résultats confirment le très bon profil de sécurité de la thérapie MD1003
December 01, 2015 07:06 AM Eastern Standard Time 
MedDay, une société biotechnologique axée sur le traitement des troubles du système nerveux, annonce aujourd'hui les résultats d'une seconde étude contrôlée par placébo de sa principale thérapie expérimentale MD1003, une biotine hautement concentrée de classe pharmaceutique, administrée selon une dose de 300 mg /jour, dans le traitement de la sclérose en plaques progressive.
L'objectif de l'étude MS-ON était d'étudier la supériorité de la thérapie MD1003 par rapport à un placebo dans l'amélioration visuelle des patients souffrant de perte de vision chronique résultant d'une névrite optique (MS-ON). L'essai incluait des patients atteints d'une aggravation de la perte de vision progressive (névrite optique progressive, n=31), ainsi que de patients atteints de perte de vision permanente mais non-progressive suite à une rechute de névrite optique (névrite optique non-progressive, n=62). La durée du traitement était de 24 semaines. Le critère d'évaluation principal était le changement moyen, au sein de la population totale visée par cette étude, en termes d'acuité visuelle contrastée à 100%, six mois après le début du traitement, de l'œil malade définit comme étant l'œil présentant l'acuité visuelle la pire et une aggravation aiguë ou progressive au cours des 3 années avant l'inclusion dans cette étude.
Les patients ayant reçu la thérapie MD1003 ont eu tendance à voir leur état s'améliorer légèrement plus que ceux ayant reçu le placebo (3 points d'amélioration moyenne dans la branche traitée par MD1003 contre 1,8 points dans celle traitée par placebo). Cependant, l'écart n'a pas atteint la signification statistique et, dans l'ensemble, cette étude n'a pas atteint son critère d'évaluation principal.
Des analyses des sous-groupes définies de façon prospective ont identifié que seuls les patients atteints de névrite optique progressive auraient pu bénéficier de la thérapie MD1003 tandis qu'aucun effet n'a été observé dans le plus vaste sous-groupe de patients atteints de névrite optique non-progressive suite à une rechute:
Dans le sous-groupe de patients atteints de névrite optique progressive, l'acuité visuelle à 100% de contraste de l'œil malade s'est améliorée d'environ 3 points dans la branche active, contre une aggravation de 1,5 points dans la branche traitée par placébo. L'évolution d'autres critères d'évaluation important était conforme à l'amélioration de l'acuité visuelle à 100% de contraste.
La thérapie MD1003 n'a eu absolument aucun effet dans le sous-groupe de patients atteints de névrite optique non-progressive suite à une rechute: l'acuité visuelle à 100% de contraste s'est améliorée de 3 points à la fois dans la branche active et dans celle traitée par placebo.
Les résultats de l'étude MS-ON ont confirmé le très bon profil de sécurité de la thérapie MD1003.
Le Professeur Ayman Tourbah, chercheur principal chargé de cette étude, du Service de Neurologie du CHU de Reims, en France, a déclaré en commentaire à propos des résultats de l'étude MS-ON: "L'étude MS-ON fournit des données intéressantes qui suggèrent que la thérapie MD1003 exerce un impact sur les patients atteints de névrite optique progressive. En l'absence de signal similaire dans le traitement de la névrite optique non-progressive, l'étude confirme que la population atteinte de sclérose en plaques progressive sous-traitée pourrait être la cible la plus appropriée pour cette thérapie. Cette conclusion va également dans le sens des résultats positifs de l'étude MS-SPI rapportés plus tôt dans l'année chez une population différente de patients atteints de sclérose en plaques, présentant une spasticité progressive des membres inférieurs."
Frédéric Sedel, PDG de MedDay, a commenté en ces termes:
"Les données de l'étude MS-ON fournissent un meilleur aperçu du positionnement futur de la thérapie MD1003. MedDay va maintenant poursuivre le développement de cette thérapie et déposer une demande de nouveau médicament pour MD1003 uniquement pour le traitement des formes progressives de sclérose en plaques, dans lesquelles existe un besoin particulier de traitement modificateur de la maladie et aucun médicament n'a encore été approuvé. Etant donné le mode d'action original et unique de MD1003 qui cible la myéline et le métabolisme énergétique, cette thérapie pourrait compléter d'autres stratégies thérapeutiques ciblant l'inflammation du système immunitaire dont les immunosuppresseurs ou les médicaments immunomodulateurs."
http://www.businesswire.com/news/home/20151201005890/fr/

La Biotine et moi



Enseignement de la Voyance et du Tarot de Marseille


Informations entreprises

mercredi 4 mars 2015, 15:27
MedDay va présenter des données relatives à un essai clinique pivot de phase III sur la sclérose en plaques progressive lors de la rencontre annuelle de l'AAN 
AAN 2015
March 04, 2015 02:00 AM Eastern Standard Time 
PARIS(BUSINESS WIRE)MedDay, une société biotechnologique axée sur le traitement des troubles du système nerveux, annonce aujourd'hui que les données de sa première étude pivot de phase III portant sur le MD1003 (une biotine de qualité pharmaceutique hautement concentrée) pour le traitement de la sclérose en plaques progressive primaire et secondaire, seront présentées pendant la session plénière des essais cliniques lors de la rencontre annuelle de l'American Academy of Neurology (AAN) qui se tiendra à Washington DC, vendredi 24 avril à 12:00 Heure de l'Est des Etats-Unis.
MedDay a réalisé deux essais multicentriques en double aveugle, contrôlés par placébo, sur la sclérose en plaques progressive à l'aide de son produit candidat, MD1003, en France et au Royaume-Uni. La première étude pivot de phase III réalisée sur 150 patients a été achevée au premier semestre de 2015. La seconde étude est sur la bonne voie et devrait être achevée d'ici la fin de 2015.
Pour les détails complets concernant cette rencontre, ainsi que la liste des présentations de données, réalisées lors de la rencontre annuelle 2015 de l'AAN, veuillez consulter le site de l'AAN sur:  www.aan.com/conferences/2015-annual-meeting.
A propos de MedDay
MedDay est une société bio-technologique privée qui développe de nouveaux médicaments pour traiter les troubles du système nerveux. La société a été fondée en 2011 par Frédéric Sedel, MD, PhD (directeur général), un neurologue et neuroscientifique de premier plan; Guillaume Brion, MD (directeur des opérations) qui possède 25 années d'expérience dans le domaine du développement des médicaments et de la recherche clinique au sein de l'industrie pharmaceutique. En avril 2013, InnoBio, un fonds de biotechnologie géré par BPIFrance, et Sofinnova Partners ont investi ensemble dans MedDay. Le produit candidat le plus avancé du pipeline de la société est MD1003 pour le traitement de la sclérose en plaques progressive primaire et secondaire. Pour de plus amples informations, veuillez consulter : www.medday-pharma.com.
A propos de MD1003
MD1003 est une biotine de qualité pharmaceutique hautement concentrée. Le dosage est de 300 mg/jour, ce qui correspond à 10.000 fois la dose journalière de biotine recommandée. En tant que tel, MD1003 est un ingrédient pharmaceutique actif et possède une protection via un brevet dans l'UE et aux Etats-Unis pour son dosage et son utilisation dans le traitement de la sclérose en plaques. La biotine est un co-facteur clé pour les enzymes impliquées dans la production d'énergie et la synthèse de la myéline. La biotine possède deux cibles potentielles liées à la sclérose en plaques progressive: (1) elle active les acétyl-CoA carboxylases (ACC1 et ACC2), des enzymes cinétiquement limitantes dans la synthèse des acides gras à longue chaîne requis pour la synthèse de la myéline, et (2) elle active le cycle de Krebs dans les axones démyélinisés afin d'augmenter la production d'énergie.
La preuve de concept du MD1003 a été obtenue lors d'une étude pilote ouverte sur 23 subjets atteints de sclérose en plaque progressive primaire et secondaire. Les résultats ont été positifs, avec jusqu'à 90% des sujets présentant une amélioration clinique sur la durée. L'efficacité du traitement a également été évaluée à l'aide d'études d'électrophysiologie et de spectroscopie à résonance magnétique.
Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.
Contacts
Pour plus d'informations, veuillez contacter:
MedDay Pharmaceuticals
Courriel: contact@medday-pharma.com
ou
Consilium Strategic Communications
Mary-Jane Elliott, Jonathan Birt, Ivar Milligan, Laura Thornton
Tél: +44 (0)20 3709 5700
Courriel: medday@consilium-comms.com



Moteur de recherche d'emploi: http://www.tradi-cuisine.com/papierdecuisson/index.html



PUBLICATION


Copyright © 2014. Tous droits réservés.
Mentions légales
www.josyanejoyce.com
www.biotine-sep.com
www.tradi-cuisine.com
www.legende-des-siecles.com
www.cuisine-toulousaine.com
www.joyce-voyance.com
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.sexytoys-joyce.com
www.moins2rides.com
www.on2nocives.com
www.joyce-reves.com