Ils sont très importants, les sels minéraux

sel minéraux

Toute vos plantes


Phyto

Calcium


Indispensable à la formation et l'entretien des os, des dents, des tendons, au bon fonctionnement du système nerveux, du cœur, à la coagulation du sang, au métabolisme des sucres du fer; son absorption fait intervenir la vitamine D et le phosphore et se fait au niveau de l'intestin grêle.
C'est le minéral le plus présent dans nos tissus et nos os soit environ 1,5 Kg; Sa fraction ionisée préside aux échanges entre cellules et  le milieu interstitiel par le réglage de la perméabilité membranaire. Il participe au métabolisme de nombreuses vitamines (B5 par ex.)
Il règle l'excitabilité neuromusculaire et assure la régularité du rythme cardiaque, il intervient dans la contraction musculaire.
CARENCE
Déminéralisation, décalcification, ongles et cheveux abîmés, nervosité, insomnies, crampes musculaires, tétanie, fragilité des os et caries dentaires. Déséquilibre nerveux (nervosité, agitation, dépression, difficultés à trouver le sommeil);
Anomalie du rythme cardiaque;
Les troubles de la croissance ou de la déminéralisation proviennent plus d'un mauvais métabolisme que d'une carence d'apport
EXCES
Calculs dans les reins (lithiase rénale); palpitations
OU SE TROUVE –T-IL ?
Lait, laitages, fromages, légumes frais et secs, fruits frais et secs, (pommes, dattes…) céréales; Soja en grains, amandes, cresson, chocolat, germe de blé, pain complet, chou, poireau, brocolis.
Le calcium des produits laitiers serait moins bien assimilé que celui des végétaux grâce à la silice qu'ils renferment
DOSES QUOTIDIENNES
Enfants 600/1000 mg
Ado filles 1200 mg
Ado garçons 1200 mg
Femmes 900 mg
Hommes 900 mg
F enceinte 1200 mg
F allaitantes 1200 mg
3e âge 1200 mg
SYNERGIE  ALIMENTAIRE
Vitamine A, C, et D qui facilitent ses métabolismes au niveau de l'intestin grêle;
Phosphore, Magnésium, Silice, Fluor, Molybdène;
Algue lithotome pour son équilibre général en minéraux, synergiques associant au calcium, magnésium, silice et fluor.
Certaines poudres de roches sédimentaires; N'oubliez pas que l'argile verte bio contient tous les sels minéraux et oligoéléments
CONSEILS
Fortement conseillé aux enfants déminéralisés ou ayant des problèmes de croissance, ainsi qu'à tous ceux qui souffrent de crampes musculaires et de déséquilibres nerveux et surtout nervosité, agitation, dépression et difficultés à trouver le sommeil.
Il participe au métabolisme de nombreuses vitamines et sa carence peut rendre inopérante une vitaminothérapie.
L'absorption intestinale du calcium et son utilisation par l'organisme se voient favorises par les acides aminés d'une ration alimentaire riche en protéines. Le phosphore alimentaire a aussi un effet sur la résorption du calcium de telle sorte que cette dernière dépend du rapport calcium-phosphore de l'alimentation. Pour une résorption idéale, ce rapport doit se situer entre 0,50 et 0,70 chez l'adulte mais il es inversé chez le nourrisson et le bébé puisque leur aliment essentiel est le lait.
Il participe à l'équilibre de toutes les cellules de l'organisme, notamment nerveuses et musculaires qui en ont bien besoin. Le calcium et le phosphore en association permettent de lutter contre l'ostéoporose.
VOIR EGALEMENT PHOSPHORE

Magnésium


La magnésium joue un rôle fondamental de "grand équilibreur" face au stress de tous ordres (thermique, chimique ou psychologique). En situation de stress, nous mobilisons beaucoup d'attention et d'énergie pour trouver une réponse, une solution. Ce qui explique que nous soyons plus fatigués et donc plus vulnérables aux agressions, notamment infectieuses. De plus, à chaque situation de stress (effet de surprise, mauvaise nouvelle, surmenage…), nous conSommons encore un peu plus de magnésium et finissons par en manquer. Pour améliorer notre production d'énergie et réduire notre retentissement au stress, il est donc indispensable de s'assurer de bons apports en magnésium.
Où le trouver ?
D'abord dans les eaux minéralisées (autour de 100 mg par litre). On peut les utiliser pour les boissons froides et chaudes, pour les soupes, mais aussi pour cuire les aliments qui absorbent beaucoup d'eau comme le riz, les autres céréales et les légumes secs. On en trouve également dans les céréales semi-complètes ou complètes, dans les légumes secs et le soja, dans les légumes verts, dans les oléagineux (noix, noisettes, amandes…) et dans les fruits de mer.

Souffre

C'est un élément essentiel pour tous les êtres vivants; il intervient dans la formule de deux acides aminés naturels, la cystéine et la méthionine et, par conséquent, dans de nombreuses protéines. Le soufre sert à 90 % à préparer l'acide sulfurique, produit de base de l'industrie chimique. Il est notamment employé comme engrais (sulfates) (60 % de la production) et phytosanitaire fongicide (contre l'oïdium de la vigne). Environ 34 % sert à des applications non agricoles comme la fabrication du caprolactame-monomère qui intervient dans la préparation du Nylon-6, dans les processus de lixiviation en exploitation minière, à l'élaboration du dioxyde de titane, des tripolyphosphates pour les détergents, à l'alimentation animale et humaine, à la fabrication de la pâte à papier, à la fabrication de l'acide fluorhydrique. Il est aussi utilisé pour fabriquer la poudre à canon, les laxatifs, les allumettes, des insecticides, etc.
Les acides aminés cystéine, méthionine, homocystéine et taurine contiennent du soufre, de même que quelques enzymes communes (par ex.: le coenzyme A) à toutes les cellules vivantes.
Les liaisons disulfure entre polypeptides jouent un rôle très important dans l'assemblage et la structure des protéines.
Quelques types de bactéries emploient le sulfure d'hydrogène (H2S) au lieu de l'eau comme donneur d'électron dans un processus semblable à une photosynthèse primitive.
Du soufre est absorbé du sol par les plantes sous forme d'ion sulfate.
Le soufre inorganique est présent dans les centres fer-soufre des métalloprotéines et le soufre est le ligand du site CuAi de l'oxydase du cytochrome c.
Le soufre, en tant que produit naturel (Soufre trituré ventilé ou micronisé) est encore l'une des substances traditionnellement autorisées et utilisées en agriculture biologique et dans les jardins comme fongicide, acaricide et répulsif, bien que devant être utilisé modérément et prudemment sur certaines cultures; Il est peu actif comme anticryptogame sous 18°C, optimal à 23-25°C, mais peut devenir phytotoxique au-delà de 35°C selon la nature des formulations. De plus, il donne par exemple un goût soufré au vin ou au jus de raisin.
Le soufre est principalement présent dans les viandes, les poissons et les fruits de mer.
Les besoins ainsi que les apports n'ont pas été déterminés. Certains recommandent un apport de 13 mg par kilo et par jour pour les femmes et de 14 mg pour les hommes. Une alimentation équilibrée et variée doit pouvoir couvrir les besoins de l'organisme en soufre.
Les aliments contenant des protéines contiennent d'autant plus de soufre qu'ils sont riches en acides aminés soufrés (Méthionine et Cystéine): viandes, poissons et fruits de mer, jaune d'œuf. Il existe du soufre non protéique dans les alliacés (ail, échalote, oignon, ciboulette, poireau), les crucifères (famille des choux) et dans les fruits oléagineux (noix, amande, noisette...).  Le soufre est aussi présent sous forme de sulfates dans certaines eaux minérales.
Le soufre participe à la formation de protéines (insuline, héparine, enzyme, Gluthation essentiel à la détoxification de notre organisme), de mucopolysaccharides (sucres complexes), de vitamines (vitamine B1 ou Thiamine, vitamine B8 ou biotine): il est donc présent au niveau des phanères (ongles et cheveux), de la peau et des cellules. Grâce aux ponts que forment la méthionine et la Cystéine entre les chaînes d'acides aminés, le soufre joue un rôle dans la structure des protéines. Au sein de l'os, il favorise l'assimilation du Calcium, du phosphore et du magnésium. De plus, les sulfates jouent un rôle préventif contre le vieillissement et l'apparition de maladies en neutralisant certains composés toxiques.
Les besoins ainsi que les apports n'ont pas été déterminés. Certains recommandent un apport de 13 mg par kilo et par jour pour les femmes et de 14 mg pour les hommes. Une alimentation équilibrée et variée doit pouvoir couvrir les besoins de l'organisme en soufre.
Les aliments contenant des protéines contiennent d'autant plus de soufre qu'ils sont riches en acides aminés soufrés (méthionine et cystéine): viandes, poissons et fruits de mer, jaune d'œuf. Il existe du soufre non protéique dans les alliacés (ail, échalote, oignon, ciboulette, poireau), les crucifères (famille des choux) et dans les fruits oléagineux (noix, amande, noisette...).  Le soufre est aussi présent sous forme de sulfates dans certaines eaux minérales.
Cheveux et ongles sont constitués en partie d'un tissu protéique dur, la kératine qui assure l'imperméabilité et la protection vis à vis des agents extérieurs. La kératine se forme à partir de deux acides aminés soufrés, la cystine et la méthionine. Un apport suffisant de ces deux acides riches en souffre va permettre de rendre le cheveu plus solide et résistant face aux agressions extérieures (pollution) et renforce les racines ; on trouve les aminés soufrés dans la levure de bière, l'alfafa, l'ortie, le millet. Le zinc participe à la synthèse de la kératine – ail, aloé vera, pépins de courge, éleuthérocoque, gelée royale, lait de jument, radis noir, pollen, propolis, taurine
Les carences en soufre ont été peu étudiées. Elles se manifestent par des troubles de la croissance des ongles et des cheveux. Elles entraînent des défauts de synthèse protéique dont les conséquences ne sont pas visibles immédiatement: accélération du vieillissement, apparition de maladies dégénératives (cancers, maladies cardio-vasculaires).
Les sulfites, additifs alimentaires destinés à améliorer la conservation des aliments (E220-E224 et E226-E227), peuvent entraîner des réactions allergiques, surtout chez les patients asthmatiques.
Voir aussi: sulfites

Zinc 

Le zinc est un oligo-élément capable d'agir sur les performances du système immunitaire et le maintien d'une peau saine.
Détail des propriétés
Le zinc joue un rôle essentiel dans de nombreux processus de l'organisme tels que la division cellulaire, la synthèse de l'ADN ou encore les fonctions cognitives. Une supplémentation avec notre complément alimentaire vous permettra de couvrir 100% des valeurs nutritionnelles de référence.
Cet oligo-élément est particulièrement recommandé pour remobiliser les défenses naturelles de l'organisme. En effet, le zinc contribue au fonctionnement optimal du système immunitaire. De plus, un apport de zinc permet d'agir sur la beauté de la peau et des cheveux, idéal en cas de peau et cuir chevelu gras.
Ainsi, en cure d'1 mois renouvelable, le zinc permettra de booster les défenses immunitaires de l'organisme et maintenir la beauté de la peau.
PLUS D'INFOS
Du zinc pour booster nos anticorps
Pour booster notre cerveau ou regonfler notre moral, là encore, notre alimentation a un rôle à jouer!
Le zinc est le minéral le plus important pour les défenses anti-infectieuses. Il est notamment nécessaire à la production de nos anticorps et de nos globules blancs, nos deux principaux défenseurs. Or, 80% de la population ne reçoit pas les apports recommandés de 15 mg de zinc par jour, et d'avantage les personnes âgées, qui l'absorbent moins bien que les autres.
Où le trouver?
Le zinc se cache essentiellement dans les protéines d'origine animale: viandes blanches et rouges, poissons, crustacés et fruits de mer, œufs. Quant au zinc contenu dans les végétaux, il est très mal absorbé par l'organisme humain. Végétariens et végétaliens doivent donc être encore plus attentifs pour ne pas en manquer.

 




   





SelsMineraux


Copyright © 2014. Tous droits réservés.
Mentions légales
www.josyanejoyce.com
www.biotine-sep.com
www.tradi-cuisine.com
www.legende-des-siecles.com
www.cuisine-toulousaine.com
www.joyce-voyance.com
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.sexytoys-joyce.com
www.moins2rides.com
www.on2nocives.com
www.joyce-reves.com